Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Enquête SAS : plus d’une organisation sur deux se dit plus innovante grâce à l’analytique

novembre 2018 par SAS

Bien que 72 % des entreprises soient conscientes des bénéfices de l’analytique, seuls 39 % d’entre elles avouent le placer au cœur de leur stratégie

Selon une enquête commandée par SAS, près de trois quarts des organisations (72 %) affirment que l’analytique leur permet de tirer de précieux enseignements de leurs données. En outre, 60 % d’entre elles estiment que leurs ressources dédiées auraient augmenté leurs capacités d’innovation.

Pourtant, à ce jour, seules 4 entreprises sur 10 (39 %) auraient placé l’analytique au cœur de leur stratégie. Un tiers des répondants (35 %) affirment s’en servir uniquement pour des projets tactiques. Ainsi, bien que globalement (65 %) conscientes de leur valeur, les entreprises ne tirent donc pas pleinement parti de leurs investissements dans des solutions d’analyse.

Cependant, la génération rapide d’informations qualifiées fait désormais partie de leurs priorités à l’heure où elles adoptent des technologies émergentes telles que l’intelligence artificielle (IA) et l’Internet des Objets (IoT).

Baptisée "Here and Now : The need for an analytics platform", l’enquête a été menée auprès d’experts de l’analytique, de professionnels de l’informatique et d’utilisateurs métiers issus d’une variété de secteurs du monde entier. Les résultats montrent que cette technologie transforme le fonctionnement des entreprises, dans leurs activités quotidiennes, mais aussi au niveau de leurs processus d’innovation. Plus d’un quart (27 %) des entreprises affirment avoir ainsi été en mesure de lancer de nouveaux modèles économiques. Les plateformes analytiques ont de nombreux avantages connus, les plus importants étant : la possibilité de consacrer moins de temps à la préparation des données (46 % des répondants) ; un décisionnel plus intelligent et plus fiable (42 %) ; et la possibilité de tirer plus rapidement des enseignements des données (41 %).

" Les résultats montrent une réelle volonté de la part des entreprises de doper leur capacité à extraire des connaissances et d’accroître leur rendement grâce à l’analytique ", déclare Adrian Jones, directeur mondial des technologies chez SAS. " La majorité des répondants sont conscients qu’une solution efficace peut leur être profitable, en particulier à l’heure où ils développent leur capacité à déployer une IA de pointe. Cependant, le nombre d’entreprises utilisant l’analytique stratégiquement dans l’ensemble de leur organisation pourrait être bien plus élevé. Pour réussir, les organisations doivent placer l’analytique au cœur de leur planification stratégique, et faire en sorte que ces ressources puissent favoriser l’innovation en s’appuyant sur une plateforme unifiée ", ajoute-t-il.

L’enquête met en lumière des lacunes sur le plan des compétences et du leadership nécessaires pour maximiser le potentiel de l’analytique. Beaucoup d’entreprises peinent ainsi à gérer plusieurs outils d’analyse et de gestion de données.

Les opinions divergent quant au rôle des plateformes analytiques : la plupart des répondants (61 %) considèrent qu’elles permettent d’extraire des connaissances et la valeur des données ; en revanche, leurs autres applications et bénéfices (meilleure gouvernance des données, modèles prédictifs et autres technologies open source) divisent. Plus de la moitié (59 %) des personnes interrogées estiment que ces plateformes permettent également de profiter d’un framework de données intégré ou centralisé, tandis que 43 % affirment qu’elles fournissent des algorithmes et des capacités de modélisation essentiels aux technologies d’apprentissage automatique ou à l’intelligence artificielle.

Ces résultats suggèrent que les entreprises savent que l’analytique peut les aider, mais ne comprennent pas clairement les bénéfices de l’utilisation d’une plateforme analytique dans l’ensemble de leur organisation et tout au long du cycle de vie analytique. Ceci explique pourquoi rares sont celles qui ont mis en place une plateforme adéquate, si l’on en croit les résultats de l’enquête Enterprise AI Promise présentée par SAS à l’occasion de la conférence Analytics Experience de l’année dernière à Amsterdam. En effet, seule une entreprise sur quatre (24 %) interrogée dans le cadre de cette précédente étude estimait avoir mis en place une infrastructure adaptée aux besoins de l’intelligence artificielle, tandis que la majorité des répondants (53 %) affirmaient devoir changer ou adapter leur plateforme existante, ou n’en avaient aucune pour prendre en charge cette technologie.

En dépit de la grande variété d’utilisations de l’analytique, la grande majorité des répondants (70 %) sont confiants quant à la capacité de leur organisation à créer de la valeur à partir de ses données. Les entreprises investissant dans du personnel compétent en matière de science des données sont d’ailleurs les plus à même d’enregistrer un ROI : près de trois quarts (72 %) des spécialistes de l’analytique sont confiants quant à leur capacité à remplir cette mission, contre 65 % des informaticiens standards.

Cette tendance se confirme en ce qui concerne les perspectives d’avenir, les premiers étant plus confiants que leurs collègues (66 % contre 59 %) quant à leur capacité à s’adapter aux futurs besoins en matière d’analyse des données.

" Lorsque nous discutons avec des dirigeants d’entreprises s’efforçant d’utiliser l’analytique et l’IA de façon stratégique, les problématiques fréquemment évoquées sont la nécessité d’une plateforme d’entreprise, ainsi que l’accès à des individus talentueux dans les domaines de la science des données et de l’analytique ", confie Randy Guard, vice-président exécutif et directeur marketing de SAS. " L’IA étant désormais une priorité pour de nombreuses organisations, il est aujourd’hui plus important que jamais de disposer de capacités d’analyse puissantes et rationalisées, l’efficacité du premier dépendant en effet directement de la qualité du second. Le déploiement d’une stratégie de plateforme complète est donc la meilleure solution pour garantir la réussite à grande échelle de toute initiative axée sur une intelligence artificielle ", conclut-il.

Cette annonce a été faite à l’occasion de la conférence Analytics Experience de Milan, un congrès technologique organisé par SAS, et réunissant des milliers de participants sur place et en ligne afin de partager leurs idées sur des problématiques critiques.

Le rapport " Here and Now : The need for an analytics platform " est le fruit d’un processus de recherche mené en 2 phases : la première a consisté à réaliser des entretiens approfondis avec des professionnels de 132 entreprises et organismes publics en EMEA. Un ensemble de 15 questions figées ont été posées à des sponsors métiers spécialisés, des responsables informatiques, des responsables de l’analytique et des data scientists. Les résultats de cette première phase ont ensuite permis d’informer la seconde partie des travaux de recherche : une enquête mondiale en ligne menée auprès d’une sélection de 477 participants.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants