Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

En France, sensibiliser les enfants à la cybersécurité est devenu aussi essentiel que se préparer à une situation d’urgence

octobre 2021 par NortonLifeLock

Une nouvelle enquête mondiale réalisée par NortonLifeLock, leader mondial de la cybersécurité des particuliers, révèle que selon les adultes français, la sensibilisation à la sécurité en ligne devrait commencer jeune. Près de 4 adultes sur 5 (77 %) pensent qu’il est très important, voire absolument essentiel, que les parents éduquent leurs enfants à la cybersécurité.

Cette dernière étude, réalisée en ligne par The Harris Poll pour NortonLifeLock, a interrogé plus de 1 000 adultes français. Elle révèle notamment qu’enseigner la cybersécurité auprès des enfants est désormais considéré comme aussi vital que certaines compétences plus traditionnelles de la vie courante, comme être préparé à une urgence (75 %), établir un budget et économiser de l’argent, cuisiner et nettoyer, et développer de bonnes capacités de communication et de résolution de problèmes (76 %).

« Au cours de ces dix-huit derniers mois, la technologie a joué un rôle déterminant dans nos vies. Grâce à nos téléphones mobiles, tablettes et ordinateurs portables, la plupart de nos enfants ont pu rester en contact avec leur entourage, poursuivre leur scolarité et bénéficier de moments de détente et de divertissement. Cependant, les résultats de notre dernière étude nous indiquent que nous sommes actuellement à un tournant décisif sur les enjeux de sécurité en ligne : il nous est nécessaire de placer sa sensibilisation au même niveau que la préparation aux situations d’urgence dans l’enseignement de nos enfants, pour leur faire acquérir des compétences qui leur serviront toute leur vie », explique Stéphane Decque, Senior Manager, France chez NortonLifeLock. Autre fait saillant : la grande majorité des Français (96 %) s’accorde à dire qu’il est plus important que jamais, en tant que parents, de parler de cybersécurité à leurs enfants. Cependant, les trois quarts d’entre eux (77 %) admettent qu’il est difficile de protéger leurs enfants contre les menaces en ligne.

Une autre préoccupation chez les adultes français : les parents s’appuient de plus en plus sur les écrans pour occuper leurs enfants (89 %), avec plus de la majorité d’entre eux (71 %) qui déclarent qu’il est absolument essentiel ou très important de gérer le temps d’utilisation des écrans de leurs enfants.

« La technologie crée des possibilités infinies pour nos enfants. Cependant, il existe aussi de nombreux risques dans le monde en ligne. Il est donc important d’apprendre aux enfants, d’une manière adaptée à leur âge, comment profiter de la technologie en toute sécurité. Nos recherches indiquent que les adultes français pensent qu’il faut commencer dès leur plus jeune âge. La confidentialité des données personnelles de toute la famille dépend de cet apprentissage, car de nombreuses informations sont stockées sur les appareils utilisés par nos enfants : de notre adresse à nos coordonnées bancaires, en passant par nos détails de carte de crédit. Nous sommes fiers que notre site web fournisse tant d’informations à tous ceux qui souhaitent approfondir leurs connaissances en matière de cybersécurité. »

Liat Hughes Joshi, auteur de livres sur la parentalité et basée au Royaume-Uni, a étudié les résultats de l’étude NortonLifeLock et souligne la nécessité d’un dialogue ouvert sur la cybersécurité entre les parents et leurs enfants. « Les parents doivent rester positifs, préparés et avant tout présents. Il faut encourager des conversations constructives sur la cybersécurité et l’utilisation des technologies en général, plutôt que de diaboliser le temps passé devant un écran. Pour se préparer, il faut prendre le temps de comprendre l’usage de chaque technologie utilisée par les enfants et les risques qu’ils comprennent. Cette étape, devenue aujourd’hui essentielle, devrait faciliter la transmission de conseils et les aider à parler le même langage technologique », déclare Hughes Joshi. « Enfin, il est impératif que les parents soient présents dans la vie numérique de leurs enfants. Les parents doivent dorénavant passer du temps avec leurs enfants pour encourager un dialogue ouvert sur leurs usages en ligne. »

Avec plus de savoir-faire, les parents seront en mesure de mener des discussions avec leurs enfants sur le sujet de la cybersécurité tout en établissant leurs propres règles pour la maison, afin que toute la famille puisse profiter des avantages de la technologie sans compromettre les informations personnelles.

Voici quelques conseils pratiques :
• Encourager et maintenir en permanence un dialogue ouvert avec les enfants au sujet de leurs activités en ligne et de leur utilisation d’Internet, y compris sur les sujets sensibles comme le cyberharcèlement et les contenus explicites. Un certain nombre de ressources utiles pour parler des dangers numériques avec vos enfants sont disponibles sur la page : Conseils de sécurité en ligne pour les enfants.
• Établir des règles au sein du foyer, notamment en fixant des limites au temps passé devant un écran, en convenant du type de contenu auquel un enfant peut accéder et du langage approprié qu’il doit utiliser en ligne. Ces règles doivent évoluer en fonction de la maturité des enfants et des risques qu’ils sont le plus susceptibles de rencontrer en ligne en fonction de leur âge.
• Être un bon modèle car les enfants sont susceptibles d’imiter le comportement de leurs parents. Il est important de montrer l’exemple, surtout en ce qui concerne le temps passé devant un écran. Il faut envisager d’instaurer des règles internes applicables à toute la famille, comme l’interdiction d’être devant un écran pendant les repas ou avant le coucher.
• Encourager les enfants à se sentir libres d’être en ligne dans les espaces communs, avec le son activé. Cela les aidera à sentir qu’ils n’ont pas besoin de se cacher pour aller sur Internet. Il est important de trouver un équilibre entre le respect de leur vie privée et la surveillance de leurs activités.
• Encourager les enfants à réfléchir avant de cliquer, qu’il s’agisse de visionner une vidéo en ligne, de jouer à des jeux, de suivre un lien dans un message électronique d’un destinataire inconnu ou même de consulter des sites web. Il est essentiel de rappeer aux enfants de ne pas cliquer sur les liens qui pourraient le conduire sur des sites dangereux ou sur du contenu inapproprié. Cliquer sur des liens inconnus est un moyen courant pour les personnes de tout âge d’installer des logiciels malveillants sur leurs appareils ou de révéler des informations privées et précieuses les concernant.
• Parler des risques que représentent la publication et le partage d’informations privées, de vidéos ou de photos, en particulier sur les réseaux sociaux. Il est indispensable de leur faire comprendre qu’ils peuvent s’appuyer sur leurs parents s’ils sont confus, effrayés ou préoccupés par un contenu qu’ils ont vu ou publié. Il faut les aider à se sentir à l’aise pour partager sur tous les sujets en abordant les sujets tabous dès le départ.
• Utiliser un logiciel de sécurité complet, approuvé et fiable, tel que Norton 360 Deluxe, pour préserver la sécurité des enfants et de leurs appareils contre les sites web malveillants, les virus, les tentatives de phishing et les autres menaces en ligne conçues pour dérober vos informations personnelles et financières. Les utilisateurs pourront disposer des fonctions de contrôle parental de Norton Family, qui permettent de définir des limites autour du contenu en ligne, des jeux, des sites web et des applications, ainsi que les heures auxquelles les enfants peuvent accéder à ce type de contenu sur les appareils. Notes

Ces nouvelles conclusions constituent un deuxième avenant au rapport Norton Cyber Safety Insights 2021 (NCSIR) qui étudie l’impact de la cybercriminalité, en plus du rapport Norton Cyber Safety Insights 2021, Édition spéciale « Harcèlement furtif en ligne », découvrir les comportements insidieux en ligne des particuliers. Réalisé en partenariat avec The Harris Poll pour le rapport Norton Cyber Safety Insights 2021, Édition spéciale « Maison et famille », avec plus de 8 000 adultes de plus de 18 ans interrogés dans 8 pays1 dont 1 005 adultes français, à propos des comportements en ligne des consommateurs.

En résumé : • Selon le supplément spécial « Famille & Maison » du rapport Norton Cyber Safety Insights 2021, près de 4 adultes sur 5 (77 %) estiment qu’il est très important, voire absolument essentiel, pour les parents de parler de cybersécurité avec leurs enfants ;
• Sur l’importance pour les parents d’enseigner une variété de sujets à leurs enfants, les adultes français ont jugé les connaissances sur la cybersécurité aussi importantes que celles sur la façon de se préparer à une urgence (77 % les jugent très importantes et 75 % absolument essentielles). Presque tous les adultes (96 %) s’accordent sur le fait qu’il est plus important que jamais pour les parents de parler de cybersécurité à leurs enfants ;
• Les trois quarts (77 %) reconnaissent qu’il est difficile en tant que parents d’assurer la sécurité en ligne de leurs enfants.


À propos du rapport Norton Cyber Safety Insights 2021, Édition spéciale « Maison et famille » L’étude française a été menée en ligne par The Harris Poll pour NortonLifeLock auprès de 1 005 adultes âgés d’au moins 18 ans. L’enquête a été menée du 20 mai au 8 juin 2021. Les données sont pondérées, le cas échéant, par âge, sexe, région, niveau d’éducation et utilisation d’Internet afin de les faire correspondre à leurs proportions réelles dans la population. Aucune estimation de l’erreur d’échantillonnage théorique ne peut être calculée.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants