Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Elections présidentielles – un trafic Internet au plus bas en France lors du vote

avril 2022 par Cloudflare

Le premier tour des élections présidentielles s’est clôturé dimanche dernier. A cette occasion, Cloudflare, spécialiste de la sécurité, la fiabilité et la performance d’internet, a observé les tendances d’Internet en France. Voici les éléments principaux de cette observation :

• Un trafic internet relativement calme : si l’on peut s’attendre à une effervescence tout au long de la journée sur internet lors des élections, il en est en fait tout autre. En effet, les données indiquent que le trafic Internet a baissé pendant que la population votait. De ce fait, Cloudflare a enregistré une diminution du trafic entre 10 et 18h locale (par rapport au dimanche précédent), les bureaux de vote étant ouverts entre 8h et 19h (ou 20h dans les grandes villes).

• Des résultats très attendus : pour faire suite à cette baisse et sans surprise, le trafic internet a été à son plus haut niveau dès 20h lors de la publication des premières estimations, et ce par rapport aux dimanches des 30 derniers jours. Un pic que l’on voit également sur l’utilisation des appareils mobiles, ils ont représenté 60% du trafic Internet vers 9h et 58% à 21h (contre une moyenne de 48%). Cette hausse significative résultant bien évidemment du fort intérêt pour cet évènement déterminant dans la vie des Français.

• L’information au cœur du 1er tour : si le trafic internet n’était pas au rendez-vous toute la journée, il n’en est pas tout à fait de même pour les organes d’informations. En effet, dès 16h, ceux-ci enregistraient une hausse de trafic avec un pic à 18h et une croissance soutenue jusqu’à 20h. Une tendance que l’on voit également sur les sites des grandes chaînes de télévision qui ont vu leur trafic augmenter de 472% (par rapport au dimanche précédent), dès 20h et l’annonce des principales estimations. Si l’on attendait une part majeure des réseaux sociaux dans cette observation, car bien souvent utilisés comme moyen d’expression, ceux-ci n’ont pourtant pas enregistrés de changement notable.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants