Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Earthcube sélectionnée pour développer la plateforme européenne de renseignement, de surveillance et de reconnaissance

juin 2020 par Marc Jacob

Earthcube, la startup française spécialisée dans l’intelligence artificielle pour les applications critiques et la Défense annonce qu’elle a été retenue dans le cadre de l’appel d’offres Persistent Earth Observation for actioNable intElligence survEillance and Reconnaissance (PEONEER) du Programme européen de développement industriel dans le domaine de la défense (PEDID). C’est la seule start-up française a avoir été retenue.

Ce projet a pour but de renforcer les capacités aériennes ou spatiales pour le renseignement, la surveillance et la reconnaissance (ISR), les systèmes aériens tactiques téléguidés (RPAS) ainsi que les capteurs pour la gestion du trafic aérien. Il va notamment s’appuyer sur le développement de l’observation permanente de la Terre depuis l’espace, associé à l’interprétation automatisée des données et des informations, y compris via l’intelligence artificielle, les solutions cloud et le traitement en temps réel par les capteurs embarqués. Earthcube s’attellera notamment aux développements et à l’application de l’intelligence artificielle dans le cadre de ce projet.

Dans le cadre du projet PEONEER, les différents membres du consortium, composé de 10 sociétés, vont s’atteler à la conception, au prototypage et à l’essai d’une plateforme logicielle qui mettra en œuvre le concept Activity-based intelligence (ABI) en complément des activités géospatiales. Cette plateforme va notamment intégrer des données provenant de sources multiples afin d’étudier des schémas d’activité pertinents, de déterminer, d’identifier et de caractériser ces schémas afin d’orienter la collecte des informations et de créer un avantage décisionnel. La plateforme logicielle aidera les analystes en charge de la géo-intelligence dans la définition d’une stratégie de collecte de données satellitaires et non satellitaires appropriée pour effectuer l’application de l’ABI et l’extraction automatique des données.

Le projet, doté d’une enveloppe de 8,4 millions d’euros (dont 7,2 directement injecté par l’Union européenne), sera coordonné par E-Geos, une joint venture de Thales et Leonardo.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants