Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

ENISA : plus de coopération est demandée pour protéger les réseaux publics de communication

avril 2009 par Marc Jacob

L’agence européenne ENISA présente le premier rapport d’analyse de la politique nationale et de l’environnement de réglementation émis au sein de l’Union Européenne sur la résilience des réseaux publics de communication.

Le rapport analyse les régulations, les politiques et les procédures que les Etats membres de l’Union européenne et les pays de l’Association européenne de libre-échange (AELE – en anglais EFTA) développent et déploient, afin d’améliorer la résilience des réseaux de communication. Il propose, tant aux décideurs qu’aux stratèges, des recommandations de haut niveau dans des contextes précis. Le rapport conclut sur une liste de bonnes pratiques identifiées. L’étude a été menée dans le contexte du programme ENISA sur la résilience des réseaux publics de communication.

Le rapport recommande en sept points que :

- Les Etats membres envisagent des instruments de « droit mou » (par ex, les bonnes pratiques et les recommandations) comme moyens d’intervention sur le marché.

- Les Etats membres envisagent la simplification et l’harmonisation des compétences (capacités, facultés) et des tâches des autorités nationales concernées.

- Les Etats membres envisagent de développer et de mettre en oeuvre un processus de gestion des risques national, holistique et intégré.

- Les Etats membres devraient envisager d’évaluer le degré d’adhésion des opérateurs aux mesures préventives.

- Chaque Etat membre établisse un CERT national.

- Les Etats membres ont exprimé le besoin d’une plus grande réglementation des procédures concernant les nouveaux problèmes de politique (par ex, échanges et partages des informations en toute confiance, signalement d’incidents, entrainements).

- La Commission européenne devrait envisager le développement et l’implantation d’une stratégie paneuropéenne cohérente fondée sur les expériences des Etats membres.

Ces résultats constituent la base des contributions de l’ENISA à la stratégie de la Commission européenne (ou de l’Union européenne) sur la protection des infrastructures critiques de l’information (CIIP). (http://ec.europa.eu/information_society/policy/nis/strategy/activities/ciip/index_en.htm) Cette stratégie s’ajoute à certaines de ces recommandations et exige l’intervention active de l’ENISA dans un certain nombre de domaines cruciaux.

Pour obtenir le rapport complet :

http://enisa.europa.eu/doc/pdf/deliverables/enisa_resilience_policies.pdf




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants