Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Dominique Meurisse et Jérémy D’Hoinne, Netasq : La quarantaine, gage de confiance anti-spams…

novembre 2007 par Emmanuelle Lamandé

L’e-mail est devenu en peu de temps l’un des principaux vecteurs de communication, à la fois personnel et professionnel. Au travers, le spam se développe sournoisement et de manière épidémique, jusqu’à atteindre 80% de la totalité des e-mails. Face à ce fléau, les entreprises agissent, mais les solutions existantes sont souvent trop agressives et ne prennent pas en compte les fausses alertes. Afin de limiter les risques, la société Netasq propose des fonctions de quarantaine dans sa nouvelle solution MFiltro. Dominique Meurisse, Executive Vice President de Netasq, et Jérémy D’Hoinne, Directeur Marketing Produit de Netasq, nous ont présentés leur stratégie sur Infosecurity.

Global Security Mag : Quelles sont les particularités de votre offre Netasq MFiltro ?

Dominique Meurisse et Jérémy D’Hoinne : Netasq MFiltro, développé suite à une demande clients, protège les serveurs e-mail de manière transparente. Cette solution dispose de fonctions de quarantaine, disponibles sur l’ensemble des produits de la gamme. Chaque utilisateur peut ainsi consulter librement sa quarantaine. Cette fonction s’avère fondamentale pour limiter les risques de fausse alerte. Selon les tests que nous avons effectués, nous atteignons 0% de faux positifs. Si un moteur est agressif et qu’il ne relève pas les fausses alertes, son utilité est moindre. Combien d’informations importantes ont été perdues, car catégorisées comme du spam.

Répondre aux attentes des grands clients est une chose. Il faut également démocratiser les offres de services aux PME. C’est pourquoi, nous avons décliné ces produits de la petite entreprise jusqu’aux très grands comptes. L’objectif est de répondre à la diversité du marché à travers un juste prix. Le produit a été lancé en septembre 2007. 300 produits sont d’ores et déjà installés en Europe. La croissance a tendance à être très positive. Nous souhaitons qu’il représente 15% de notre Chiffre d’Affaires l’année prochaine. Au niveau international, les ratios sont aujourd’hui plus importants, même si notre marché est pour le moment à 70% français.

Le mail n’a jamais eu autant de poids dans le business en entreprise. La productivité se retrouve menacée par le spam. Nous avons intégré dans l’UTM des fonctions anti-spams. Avec un produit de ce type, l’efficacité est immédiate. MFiltro sera un driver de croissance pour Netasq. Notre objectif est d’atteindre 10% des parts de marché européen sur ce segment.

GS Mag : Quelle est votre perception du marché français de la sécurité aujourd’hui ?

Dominique Meurisse et Jérémy D’Hoinne : On observe une professionnalisation des menaces. Elles restent, de plus, fortement internes, et adoptent des profils de plus en plus applicatifs. Le marché montre un fort besoin de simplicité. Associer trop de briques de sécurité engendre des vulnérabilités.

GS Mag : Quel sera votre focus pour 2008 ?

Dominique Meurisse et Jérémy D’Hoinne : Le développement européen et international représentera un axe majeur pour Netasq, et nous souhaitons qu’il représente, en 2008-2009, 50% de notre Chiffre d’Affaires. Nous sommes aujourd’hui présents en Europe, mais souhaitons nous imposer sur le marché français en obtenant toujours plus de parts de marché. Nous voulons également nous implanter au Moyen Orient avec l’ouverture d’un bureau à Dubaï. A ce titre, une vingtaine d’ingénieurs assurera la partie Recherche et Développement. Au niveau technologique, Netasq se focalisera sur une meilleure sécurité applicative, améliorera la simplicité d’utilisation et augmentera le périmètre fonctionnel.

GS Mag : Quel message souhaiteriez-vous faire passer aux RSSI ?

Dominique Meurisse et Jérémy D’Hoinne : La notion de confiance est importante pour Netasq. Nous souhaitons l’élargir. Aujourd’hui, nous voulons apporter nos compétences de firewall IDS IPS à une clientèle plus large. L’objectif est de continuer à se focaliser sur un acte de confiance. A l’heure actuelle, nous avons 35.000 clients et aucun n’a à se plaindre d’une faille de sécurité.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants