Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Data Virtualization : survivre à l’avalanche de données et en tirer profit

août 2018 par Olivier Tijou, DG de Denodo France, Belux et Suisse francophone

Nous vivons dans un monde dominé par les données. D’ici 2025, la production d’informations devrait être décuplée et représenter un total de 163 zettaoctets[1]. Au-delà de l’aspect stockage et sécurité, cette augmentation considérable posera notamment problème lorsque les dirigeants d’entreprise auront besoin d’informations en temps réel pour prendre des décisions stratégiques. Pour ce faire, ils doivent aujourd’hui encore souvent s’adresser au service informatique, qui, à son tour, doit collecter les informations provenant de différentes sources, déplacer les données de différents systèmes, les intégrer et fournir une vue unique. Actions qui sont rarement réalisées en temps réel.

Les données proviennent de diverses sources : applications de gestion, environnements cloud, Big Data, fournisseurs de données tiers, réseaux sociaux, etc. Les collecter représente donc un défi, mais ce n’est pas le seul. L’autre défi implique la livraison agile des données dans un format qui peut servir les utilisateurs professionnels en fonction de leurs besoins. Mais ces besoins sont variés et il est parfois difficile de convertir les données dans des formats personnalisés.

L’avalanche de données : une fatalité ?

Pour répondre à cet enjeu, les entreprises doivent passer d’un modèle statique, basé sur un référentiel de données, à un modèle dynamique dans lequel l’entrepôt de données est virtuel et pas seulement physique. En effet, une plate-forme de virtualisation des données, modèle dynamique, se connecte à chaque source d’informations, quel que soit son emplacement, et permet aux équipes d’être pleinement informées en temps réel.

Un modèle dynamique : une plus grande autonomie dans l’analyse

Les entreprises ont besoin de flexibilité pour s’adapter aux changements technologiques de manière agile. Une plateforme de Data Virtualization permet aux équipes métiers d’être plus autonomes des services informatiques, qui deviennent alors un élément stratégique de l’entreprise.
Une vue en temps réel et unifiée des données, aussi nombreuses soient-elles, permet de prendre les décisions adéquates rapidement et donc de faire la différence.

En conclusion, la virtualisation des données est une couche qui combine parfaitement les informations provenant de diverses sources et les délivre en temps réel. Elle fournit aux entreprises des vues agiles, fiables et sécurisées pour la prise de décision et leur permet également de maintenir leur croissance sans se préoccuper des changements technologiques.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants