Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Cybersécurité et mixité : la Région Bretagne et le réseau “les combattantes@numérique” se mobilisent pour les femmes dans les métiers de la cyber

décembre 2020 par Marc Jacob

La Région Bretagne et le réseau «   Combattantes@numérique   » s’engagent pour encourager les femmes vers les métiers de la cyber. Objectif  : attirer de futures candidates, en incarnant des rôles modèles et en communiquant auprès des jeunes femmes et jeunes filles tout en sensibilisant à la sous-représentation des femmes dans ce secteur.

La Région Bretagne s’engage en faveur de la mixité dans les métiers de la cyber

La Région Bretagne a engagé une dynamique pour la mixité femme-homme dans les métiers cyber via plusieurs actions de sensibilisation dès le collège et le lycée :
• au lycée Le Dantec à Lannion : les lycéennes participent au challenge annuel Ada Lovelace, un marathon de programmation informatique de 48  heures ;
• au lycée Maupertuis à Saint-Malo, les adolescentes sont incitées à intégrer l’IUT informatique et effectuer une alternance dans l’entreprise Orange ;
• lors des portes ouvertes DigiSkol du GRETA Bretagne Sud à Lorient (la Grande École du Numérique qui propose des formations et pré-qualifications aux métiers du Web), un programme de trois jours propose aux collégiennes et aux lycéennes l’opération Girls’R coding (stage de code informatique), initiée par ADN Ouest, le plus grand réseau de professionnels du numérique en France.

Les établissements d’enseignement supérieur et leurs missions Egalité femmes hommes sont aussi mobilisés :
• les référentes dédiées à ce sujet à ’Institut des Mines Télécom Atlantique co organisent sur les campus de Brest, Nantes et Rennes les journées de la «  Conférence Permanente Egalité Diversité  », et l’exposition “Voix de Femmes d’IMT Atlantique”, qui met en lumière une trentaine de portraits de femmes ;
• "Les filles qui" à l’UBO accueillent des étudiantes en licence pour animer des cours de programmation ;
• l’INSA organise «  les journées de la Femme ingénieure  » ;
• l’ECAM met en place des débats de la «  Délégation bretonne Femmes ingénieurs  ».

En tant que membre Fondateur du PEC (Pôle d’Excellence Cyber), la Région Bretagne accompagne le groupe de travail «  Les femmes dans la cyber  » et ses nombreux acteurs   : entreprises, écoles, institutions... Parmi les actions en cours, on peut relever l’identification dans les entreprises des pratiques encourageant la mixité des équipes cyber  ; la mise sur pied de programmes de formation continue en cyber afin de répondre aux besoins des entreprises, en tension dans le domaine des recrutements.

«  La sous-représentation des femmes dans les métiers de la Cybersécurité est un vrai sujet. Il y a un gros travail à faire pour relever le défi. Les entreprises ont besoin de cette mixité  », Bernard Pouliquen -vice-président à l’enseignement supérieur, recherche et transition numérique

Le réseau “les combattantes@numérique” veut féminiser les métiers de la cyber Encourager les jeunes filles à choisir les métiers du numérique et de la cybersécurité, c’est le défi que s’est lancé le réseau «   Combattantes@numérique   » lors de sa création, en 2018. Ce réseau est né de la volonté de femmes ingénieures du numérique dans l’Armée, face au constat que les femmes ne représentent qu’une très faible partie des compétences numériques. Né sous l’impulsion de la DGNUM ce réseau est composé de plus de 70 femmes issues des filières numériques du ministère des Armées avec une représentation homogène de statuts -militaires, civils-, classes d’âge, filières et grades.

C’est en organisant des évènements à fort rayonnement médiatique que les combattantes@numériques veulent faire bouger les lignes. En 2019 déjà, deux temps forts organisés à Paris puis à Rennes, ont permis à des ingénieures cyber en poste, de témoigner face à des publics d’étudiantes et de collégiennes. Incarner des rôles modèles, faire découvrir les métiers, inciter à monter en compétences  : autant de leviers pour encourager les jeunes filles à s’orienter davantage vers les métiers du numérique et de la cybersécurité.

Bénédicte Deltel, architecte SSI, apprécie pleinement son travail à la DGA et témoigne régulièrement pour encourager les jeunes filles à s’engager dans les filières numériques. «  C’est dès le collège sans doute, qu’il faut aller à la rencontre des jeunes filles, pour leur parler de nos métiers, lever les appréhensions ou aprioris qu’elles peuvent avoir sur ces métiers qui restent, en France, étiquetés masculins  », Bénédicte Deltel, qui fait partie du réseau «  combattantes@numérique », est aussi référente «  Mixité-Egalité  » au Ministère des Armées.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants