Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Cybermalveillance.gouv.fr teste la sécurité de ses services avec YesWeHack

janvier 2020 par Patrick LEBRETON

Cybermalveillance.gouv.fr s’appuie, entre autres, sur la plateforme de Bug Bounty YesWeHack pour sécuriser ses services d’assistance aux victimes de cyberattaques.

YesWeHack, la plateforme leader du Bug Bounty en Europe, annonce à l’occasion du Forum International de la Cybersécurité (FIC) 2020 que Cybermalveillance.gouv.fr a choisi ses solutions de chasse aux vulnérabilités en mode bug bounty pour tester ses applications. Utilisant déjà la plateforme de YesWeHack en privé avec une trentaine de hackers triés sur le volet, l’agence dédiée à la prévention et l’assistance pour les victimes de cyberattaques ouvre, à l’occasion du FIC, son programme de Bug Bounty aux hackers présents.

Pour Cybermalveillance.gouv.fr, l’enjeu est de démontrer son engagement dans la détection et la correction des failles de sécurité. Cette démarche consolide l’engagement de différentes organisations publiques à montrer les bonnes pratiques en matière de sécurité. Le périmètre du Bug Bounty concerne la future version de la plateforme d’assistance aux victimes de cyberattaques, annoncée au FIC 2020 et disponible courant février.

Pour rappel, Cybermalveillance.gouv.fr participera à un live Bug Bounty les 29 et 30 janvier, organisé par YesWeHack. Les failles détectées par les hackers présents au FIC seront traitées en direct et les primes payées au cours de l’événement.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants