Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Comment l’alliance du stockage et de la 5G renforcera la sécurité routière

septembre 2020 par Western Digital

Alors que la 5G en est encore à ses balbutiements, on estime qu’elle représentera 20% des connexions mondiales d’ici 2025. Offrant des vitesses de transfert allant jusqu’à 10 Gbit/seconde (environ 100 fois plus rapide que la génération précédente) et une latence d’une milliseconde, les réseaux 5G ne vont pas seulement influencer notre usage des appareils mobiles (téléphones, tablettes, etc) ils seront également un tremplin pour la prochaine révolution dans l’industrie automobile.

Avec les volumes de données qui vont y circuler, les réseaux 5G auront également un impact direct sur la sécurité automobile, en particulier dans trois domaines :

- 1. Cartes connectées de nouvelle génération : les cartes actuelles sont déjà mises à jour avec les conditions de circulation en direct, mais elles évolueront pour agréger et fournir beaucoup plus d’informations en temps réel. Avec un nombre accru de capteurs et de caméras, les véhicules surveilleront en permanence la route et ses environs. Lorsqu’un véhicule localisera de nouvelles routes, une construction, une modification du nombre de voies ou de l’emplacement des voies, il enverra ces informations dans le cloud pour être partagées avec d’autres véhicules, piétons et unités routières.

- 2. Communications améliorées : la communication V2X (Vehicle-to-Everything) est la technologie qui permet aux voitures d’échanger des données avec d’autres entités de l’environnement routier, telles que les véhicules, l’infrastructure et les piétons. Ainsi, la technologie 5G permettra aux voitures d’utiliser l’interface directe PC5 (où un appareil peut communiquer avec un autre via un canal direct) ainsi que l’interface Uu, qui utilise les antennes-relais de téléphonie mobile pour le réseau d’accès radio. La 5G permettra de communiquer jusqu’à 600m pour la communication directe PC5, et jusqu’à 2 km avec l’interface Uu. Cela signifie que la communication V2X intègrera beaucoup plus de d’objets mouvants dans le champ de vision du véhicule et offrira plus de temps (sur une plus grande distance) pour réagir aux incidents potentiels, tels que les accidents, les fermetures de voies, les routes verglacées ou humides et les débris sur les voies. L’interface PC5 permet également au véhicule d’interagir avec les piétons et les cyclistes via leurs téléphones portables et autres appareils. Cela permettra d’éviter de nombreux accidents d’inattention ou dus aux angles morts. Le véhicule et le piéton / cycliste seraient informés en amont pour pouvoir réagir à temps.

- 3. Mises à jour logicielles automatisées : bien que des mises à jour logicielles OTA (Over-the-Air) existent déjà pour certains véhicules, elles deviendront la norme à l’avenir. Les véhicules disposeront d’un grand nombre d’applications, de capteurs et de caméras, qui reposeront tous sur des services interdépendants. Ces applications auront besoin d’être régulièrement entretenues et seront mises à jour via la 5G, grâce au module OTA du véhicule. Ces types de mises à jour deviendront aussi courantes et aussi fréquentes que les mises à jour de nos téléphones !

Plus de données, plus de stockage

Les voitures connectées envoient et reçoivent continuellement différents types de données et commencent, par conséquent, à ressembler à des mini datacenters. Le stockage des données joue un rôle central dans la gestion des cartes, des clés de sécurité V2X, des logiciels d’application, de l’enregistrement des données et de la mise en mémoire tampon OTA. Les millions de lignes de code logiciel qui existent déjà dans les véhicules sont, et continueront d’être, stockées dans chaque véhicule sur des supports à mémoire flash NAND, qui n’ont pas besoin d’énergie pour conserver les données. Ils garantissent également que les données sont stockées en toute sécurité et peuvent être déplacées de manière optimale et fiable entre les différents systèmes automatiques à tout moment. Il en résultera une atténuation des goulots d’étranglement, une capacité accrue pour gérer davantage de données embarquées et une fiabilité élevée même en cas de vibrations ou de changements de température. Avec l’utilisation de V2X allant au-delà des seuls véhicules, le stockage sera également vital pour les acteurs du secteur routier, les appareils urbains intelligents tels que les feux de circulation et les datacenters edge et cloud qui collectent et traitent l’ensemble des données.

La 5G est sur le point d’ouvrir les portes d’une nouvelle ère de la sécurité automobile. L’expérience de connectivité d’un véhicule sera déterminée par sa capacité à traiter et déplacer des données aussi rapidement que son réseau 5G le permet. Construire la base optimale pour que les données soient capturées, préservées, consultées et transformées sera donc essentiel pour permettre aux conducteurs et aux passagers d’être plus en sécurité sur la route.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants