Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Comment détecter et empêcher les bots sur votre site web ?

juin 2022 par Laurent Szpirglas, Regional Sales Manager France, Ping Identity

Les bots sont utilisés comme un moyen pour les humains d’automatiser des tâches souvent répétitives et chronophages. Bien que les bots puissent être utilisés sans causer de dommages, ils peuvent également être accusés de porter atteinte aux analyses et à la sécurité d’une entreprise. Les entreprises doivent donc être vigilantes et prêtes à atténuer tout risque lié aux bots. Voici comment.

Comprendre le problème des bots

La première étape pour détecter les bots et de s’en protéger consiste à comprendre leur fonctionnement. Les robots sont intelligents et peuvent être utilisés pour automatiser des tâches afin d’améliorer l’interaction d’un utilisateur avec votre site. Malheureusement, cette même technologie peut aussi être utilisée pour faire du mal. Il est donc nécessaire pour les entreprises de pouvoir faire la différence entre les bons et les mauvais bots, ce qui peut être délicat. Que sont les bons bots ? Les bots peuvent contribuer à l’exécution de nombreuses tâches qui permettent aux entreprises de gagner en efficacité et en productivité dans l’exploration des moteurs de recherche et des médias sociaux, dans l’automatisation des tâches et l’intégration exclusives avec des partenaires. Ainsi, si vous voulez détecter et prévenir les mauvais bots, vous devez vous assurer que vous ne ciblez pas en même temps les bons bots. Que sont les mauvais bots ? En général, les attaques les plus basiques des mauvais bots génèrent du trafic vers un site Web qui ne provient pas d’utilisateurs réels. Cela peut avoir un impact négatif non seulement sur vos statistiques, mais aussi sur votre sécurité générale et sur la fiabilité de votre site pour les clients.

Les pires bots, peuvent même automatiser entièrement les attaques sur votre réseau s’ils ne sont pas détectés suffisamment tôt. Ces attaques peuvent inclure une intrusion dans les comptes des utilisateurs pour effectuer de fausses transactions ou voler des données. Surcharger les serveurs pour arrêter complètement un réseau, ce qui peut être préjudiciable à la réputation et aux finances d’une entreprise.

Comment détecter les mauvais bots sur votre site ou votre application ?

Les bots deviennent de plus en plus sophistiqués à mesure que l’intelligence artificielle se développe. La bonne nouvelle, c’est que l’intelligence qui permet de lutter contre les mauvais bots est également de plus en plus sophistiquée. Les bots étant de plus en plus faciles à détecter et à prévenir, ils ne constituent peut-être pas un risque aussi grave que d’autres problèmes de sécurité. Mais à mesure que les entreprises se développent, la détection manuelle devient impossible. Les entreprises ont donc besoin de moyens plus efficaces pour disposer d’une solution de détection des bots à jour. Cette solution doit être capable de traiter l’ensemble des activités des bots, et doit faire appel à plusieurs techniques de détection, comme les anomalies d’attributs de dispositifs et de réseaux les vitesses d’utilisation et les anomalies comportementales.

L’étape suivante consiste à les empêcher de causer des dommages. Pour commencer, en passant de la « détection » à la « prévention », une exigence très importante s’ajoute : la détection en temps réel. Essentiellement, les entreprises doivent être en mesure de détecter le trafic de bots le plus tôt possible et d’empêcher les bots de causer les dommages qu’ils ont l’intention de causer. Avant cela, il est important de reconnaître que la prévention signifie également que votre entreprise devra tenir compte de l’expérience utilisateur. Seuls les mauvais bots doivent être arrêtés ; si les utilisateurs légitimes sont confondus avec des bots, vous aurez plus de problèmes sur les bras. La bonne nouvelle est qu’il existe plusieurs techniques de prévention de haut niveau :

Le blocage du trafic : Méthode efficace qui toutefois doit être utilisée lorsque vous avez la très grande certitude d’être en présence d’un bot. En règle générale, les solutions spécifiques destinées à la gestion des bots permettent de bloquer le trafic des bots. Cependant, ces solutions ne sont pas forcément très efficaces pour lutter contre d’autres types de fraude et peuvent peser sur les ressources.

Ajouter un défi sous la forme d’un CAPTCHA : La plupart des utilisateurs ont probablement déjà rencontré un CAPTCHA. Il est très utile pour créer un degré de friction approprié pour les utilisateurs en leur demandant de surmonter facilement un défi qui serait autrement très difficile pour un bot. Bien sûr, il est vrai que des bots sophistiqués peuvent contourner un CAPTCHA relativement facilement en simulant des interactions humaines avec la souris. Cela dit, l’utilisation de CAPTCHA est une solution très accessible qui permet de détecter certains bots.

Intégrer une solution MFA (Authentification multi-facteurs) : Vous pouvez forcer le MFA lorsque vous soupçonnez un robot d’essayer de se connecter à des comptes, en particulier les robots qui utilisent le credential stuffing (ou bourrage d’identifiant) pour voler des informations de compte pour tenter d’obtenir un accès. Le MFA permet non seulement d’atténuer radicalement ce phénomène, mais aussi de ne pas causer de frictions pour les utilisateurs légitimes. La MFA vous permet de vous assurer que vos utilisateurs sont bien ceux qu’ils prétendent être, tout en tenant les bots à distance.

Un dernier moyen pour atténuer les risques liés aux bots serait de se mettre dans l’esprit de l’attaquant. Il faut d’abord réfléchir aux motivations de l’attaquant. Puis, aux technologies qu’ils utiliseraient pour mener à bien l’attaque des bots. Les bots peuvent aussi créer un grand nombre de nouveaux comptes pour commettre des fraudes à grande échelle. En général, en examinant les caractéristiques de la session, les professionnels de l’identité peuvent déterminer si un utilisateur est humain ou non. Pour ce faire, ils peuvent examiner les technologies spécifiques que les attaquants pourraient utiliser, puis les implications de ces technologies. Cela signifie qu’ils peuvent être plus faciles à détecter et à prévenir. De la même manière, plus les bots sont avancés, plus l’attaque prévue est ciblée, et donc plus il peut être difficile de les détecter et de les empêcher.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants