Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Comment NTT Com a fait face au tremblement de terre et à ses conséquences

mars 2011 par NTT Europe Online

Comme le Japon est fréquemment touché par les activités sismiques, le groupe NTTa mis en œuvre un plan de continuité d’activités, depuis de nombreuses années (BCP : Business Continuing Plans). Face à la catastrophe du 11 Mars 2011,le plan a été déclenché immédiatement.

Le groupe NTT a combiné les actions conjointes et simultanées de NTT East Corporation (opérateur de l’Est du Japon et en charge de la zone sinistrée), NTT Docomo (opérateur de téléphonie mobile), et NTT Com (l’opérateur de services d’infrastructures télécoms et informatiques destinés aux entreprises internationales ).

Le groupe NTT a travaillé de pair avec le gouvernement, pour rapidement dresser un bilan des dommages, ce qui a permis de mettre en œuvre les actions pour réparer les infrastructures de réseaux et de téléphonie. Des moyens ont été déployés très rapidement (générateurs de secours mobiles, batteries de secours, équipes d’urgence) dans la région de Tohôku (la région la plus touchée par le séisme et le tsunami).

Face à cette immense catastrophe naturelle, NTT s’est rapidement mise en ordre de marche pour appliquer son plan de crise dans la région de Tohôku.

Quelques chiffres montrant et lesrésultats des efforts du Groupe NTT qui a réussi à mobiliser un total de 5 000 personnes œuvrant à la mise en marche optimale des services.

Bilan des services interrompus au Japon

Services et Infrastructures affectés au Japon
Au Japon le 13 Mars 06H00 (heure locale Japonaise)
Au Japon le 25 Mars à 13H00 (heure locale Japonaise)

Stations Télécom
1,000
72

Réseau Téléphonique Commuté Public (RTCP en anglais PSTN pour Public SwitchedTelephone Network)
879,500
86,300

réseau numérique à intégration de services (RNIS, en anglais ISDN pour Integrated Services Digital Network)
118,600
7,900

Fibre Optique FTTH (Flet’sHikari)
475,400
23,700

Focus sur NTT Communications et les services destinés aux entreprises internationales :

Au niveau de NTT Communications, une équipe de crise dirigée par le Président – Arima-san – a été immédiatement constituée. Le plan de continuité d’activités est présenté de manière détaillée sur le site internet de NTT Com(http://www.ntt.com/business_e/featu...). NTT Com est reconnu d’ailleurs dans le monde comme le meilleur fournisseur pan-asiatique et est un partenaire sur lequel on peut compter quand on envisage développer son activité au Japon.

Impact sur les réseaux au niveau National :

Des services de réseaux d’entreprise IP-VPNMPLS (Arcstar), ethernet (e-VLAN) et Internet (GIN) ont été endommagés dans la région de Tohôku. 15 000 lignes IP-VPN MPLS et Ethernet sont devenus indisponibles durant le pic d’interruptiondu 11 Mars 2011. A la date du 25 Mars 2011, 1900 lignes restaient indisponibles.

Impact sur les services au niveau International :

Les infrastructures des services mondiaux de NTT Com (Internet - GIN -, VPN MPLS –Arcstar- , ethernet – e-vlan-, Data Centers) sont majoritairement situés en dehors de la zone d’évacuation recommandée par le Gouvernement Japonais. Si elles ont été affectés, des solutions de secours ont immédiatement été déclenchées pour garantir la continuité de services, à savoir pour :

Les Réseaux

Bien que le réseau de câbles sous-marins, reliant le Japon aux Etats-Unis et à d’autres régions de l’Asie, a été partiellement endommagé (câbles Japan-US, APCN2, China-US, and PC-1), l’entreprise dispose de nombreux câbles de secours, qui lui ont permis de maintenir les services de réseaux (GIN, Arcstar et e-Vlan).

En effet, des routes alternatives ont rapidement été mobilisés pour assurer la continuité de service.

Et des navires actuellement en mer travaillent à la réparation des câbles dont la remise en service est prévue début Mai.

Les Data Centers :

Aucun dommage n’a été rapporté au niveau des Data Centers au Japon et leur état de fonctionnement est resté normal. Ces Data-Centers de niveau TIER-3 ou TIER-4 bénéficient des dernières technologie anti-sismiques et ont des infrastructures électriques et réseaux redondantes.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants