Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Cloud : la dernière enquête de Denodo révèle une migration des charges de travail avancées vers le cloud et une forte demande pour les compétences en gestion hybride et multicloud

mai 2021 par Denodo

Denodo dévoile les résultats de sa quatrième enquête annuelle sur l’utilisation du cloud. Celle-ci met en lumière une accélération de la migration des entreprises vers le cloud pour plus de flexibilité, un meilleur contrôle des coûts, une mise sur le marché optimisée et une gestion simplifiée des données. Réalisée auprès de 150 responsables et professionnels de l’informatique aux profils variés, cette étude révèle que le déploiement du cloud hybride reste la solution dominante, puisque plus d’un tiers des organisations interrogées (35 %) utilisent ce modèle. Le cloud privé montre également un certain dynamisme : il représente près d’un quart de toutes les charges de travail (24 %), suivi du cloud public, qui est resté quasiment stable à 16 %. Le multicloud demeure une solution appréciée pour près d’une entreprise sur dix (9 %) qui préfère acquérir ses applications, technologies d’orchestration de l’infrastructure et référentiels de données auprès de différents fournisseurs de services cloud, plutôt que de ne dépendre que d’un seul.

Même si le nombre d’organisations présentant déjà un certain niveau d’adoption du cloud est resté stable d’une année sur l’autre, le pourcentage de celles ayant déplacé des charges de travail avancées vers le cloud a quant à lui augmenté de 25 % (19,59 % en 2021 contre 15,48 % en 2020). Si la sécurité et les compétences demeurent des préoccupations majeures, les statistiques indiquent clairement une hausse de confiance des entreprises. Celles-ci ont en effet moins d’hésitation à transférer leurs charges de travail importantes vers le cloud : l’adoption n’a jamais été aussi élevée. En ce qui concerne les fournisseurs cloud, AWS et Azure dominent toujours le marché (65 % à eux deux), tandis que d’autres, comme Google Cloud Platform (GCP), rattrapent lentement leur retard.

Alors qu’un pourcentage non négligeable d’organisations font prudemment leurs premiers pas dans le cloud, les marketplaces gagnent en popularité : près de la moitié des entreprises (45 %) les utilisent pour les différents avantages qu’elles représentent, notamment en termes de risques et d’investissements initiaux faibles. La tarification à l’usage constitue l’attrait le plus séduisant (35 %), suivie par le modèle libre-service qui permet de limiter la dépendance informatique (25 %), et la simplification du processus d’approvisionnement (14 %). Le fait de ne pas avoir à s’engager à long terme représente par ailleurs un facteur important pour 6 % des répondants.

Les entreprises utilisent le cloud pour diverses applications, notamment l’analytique et l’utilisation de l’infrastructure et l’IA/ML, qui sont les deux usages les plus répandus. L’utilisation de l’IA/ML et du traitement en flux montrent l’importance de la place de ces technologies au sein des entreprises, dans le cadre de leurs opérations quotidiennes : la croissance d’une année sur l’autre pour ces deux cas d’usage se situe entre 50 et 100 %. Par ailleurs, près de 50 % des participants exploitent plusieurs solutions pour l’intégration de leurs données dans le cloud, les plus populaires étant les data lakes, le pipeline ETL, l’entrepôt de données et le stockage d’objets.

Alors qu’on observe une accélération inédite de l’adoption du cloud au sein des entreprises, les processus informatiques se font plus automatisés et plus agiles grâce aux microservices et aux conteneurs. 50 % des personnes interrogées ont indiqué utiliser Docker pour l’automatisation et la portabilité. L’adoption de Kubernetes augmente également à un rythme soutenu : pour de nombreuses organisations, des centaines, voire des milliers de microservices couvrent à la fois des environnements informatiques sur site et plusieurs clouds.

« Bien que nous sachions déjà que le cloud est devenu une force incontournable pour la gestion de l’infrastructure informatique, le parcours de migration reste semé d’embûches et les organisations ne savent pas toujours quel chemin emprunter », a déclaré Ravi Shankar, vice-président senior et directeur marketing de Denodo. « Ces quatre dernières années, nous avons donné la parole aux entreprises pour comprendre de quelle manière elles envisagent un parcours réussi vers une modernisation des infrastructures. Tout comme la majorité d’entre elles, je pense personnellement qu’une Data Fabric logique bien conçue, créée grâce la virtualisation des données, peut être la clé pour aider les organisations à adopter une stratégie hybride ou multicloud facile à déployer, gérer et maintenir. »

Méthodologie
L’enquête 2021 Denodo Global Cloud Study a été menée en mars 2021 auprès d’un peu plus de 150 entreprises. Cette édition repose sur les témoignages de participants aux profils variés, notamment en termes de poste occupé et de régions. Cliquez ici pour télécharger le rapport complet.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants