Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Christophe Jourdet, Absolute Software commente le projet de loi européen sur la Protection des données

février 2012 par Christophe Jourdet, Absolute Software

Pour Christophe Jourdet, Regional Manager France & Iberia chez Absolute Software, les modifications de la loi sur la protection des données sont attendues depuis longtemps, mais la sanction financière proposée implique un nouvel enjeu et de nouvelles difficultés à gérer pour les entreprises.

D’après notre expérience, très peu d’entreprises sont en mesure de savoir précisément et à tout moment où se trouvent leurs données. C’est pourquoi, cette nouvelle législation plus agressive exposerait des milliers d’entreprises à de lourdes pénalités financières.

Chaque jour, les employés des entreprises traitent des données clients sensibles ou des informations confidentielles liées à leur entreprise. Ils sont souvent amenés à les consulter et à les stocker sur de nombreux appareils mobiles qu’ils soient personnels ou professionnels. Ces points d’accès et de stockage sur le lieu de travail sont non seulement très mobiles, mais aussi dans la plupart des cas, difficiles à repérer pour les départements informatiques.

Alors que toutes les données se doivent d’être accessibles aux organisations pour maintenir leur activité, les entreprises se retrouvent dans l’impasse non seulement pour localiser ces données, mais également pour garantir qu’elles n’ont pas été compromises. C’est un véritable défi pour les entreprises qui doivent sécuriser des données pouvant être envoyées par mail, copiées, partagées et sauvegardées sur des équipements informatiques et mobiles qui ne sont peut être pas bien sécurisés eux-mêmes.

Les différents gouvernements doivent accepter les propositions avant que toute loi ou toute directive ne soit appliquée. Cela laisse ainsi plus de temps aux entreprises européennes de se préparer plus efficacement et d’apprendre à contrôler les données qui se trouvent au sein de leur organisation.

Elles doivent mettre en œuvre des mesures strictes relatives à l’accès et au stockage des données sensibles qu’elles gèrent dans le cadre de leur activité quotidienne. Elles peuvent par exemple envisager la limitation d’accès aux données ou l’utilisation d’applications sécurisées de gestion de documents pour garantir que ces données ne soient pas partagées en dehors d’un cercle prédéfini d’appareils.

Les appareils mobiles peuvent être perdus ou volés. C’est notamment pour faire face à ces circonstances qu’il est important de déployer des solutions de sécurité intégrées. L’intégration de ces solutions pourra également mettre à l’abri les entreprises des sanctions financières potentielles en cas de fuite ou de perte de données. Des alertes automatiques remontant des erreurs peuvent permettre aux entreprises de verrouiller ou d’effacer des données et de continuer leurs activités dans le respect de la législation. Ces alertes peuvent en effet attirer l’attention sur une éventuelle fuite de données, un accès au réseau à des heures inhabituelles ou encore l’utilisation d’un appareil en dehors des limites prédéfinies.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants