Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Chiffres et tendances des cybermenaces : Cybermalveillance.gouv.fr publie son rapport d’activité 2020

avril 2021 par Cybermalveillance.gouv.fr

Quelles ont été les grandes tendances de la menace observées en 2020 sur la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr, dans le contexte de crise sanitaire ? Quelles furent les répartitions des cyberattaques chez les particuliers et les professionnels ? Hameçonnage, piratage de compte, vol de données, rançongiciels… quelles ont été les principales causes de recherche d’assistance ? Enfin, quels outils et services pour répondre efficacement aux demandes d’assistance des victimes d’actes de cybermalveillance ? Le dispositif Cybermalveillance.gouv.fr répond à l’ensemble de ces questions dans son rapport d’activité annuel, qu’il publie ce jour sur son site Internet.

Composé de quatre parties, le rapport détaille entre autres les missions du dispositif, un bilan chiffré des recherches d’assistance (nombre de parcours victimes, répartition des menaces par type de publics...) et apporte une analyse des grandes tendances observées cette année, dans un contexte marqué par la crise sanitaire. Quelles informations retenir de ce bilan ?

De nouveaux services et contenus pour les publics

Outre un changement de logotype pour accompagner une identité visuelle plus ancrée dans le numérique, l’actualité du dispositif a été particulièrement riche, avec notamment :
• La refonte en profondeur de sa plateforme Cybermalveillance.gouv.fr pour mieux répondre aux attentes des publics, les assister plus efficacement et mettre à leur disposition des outils de prévention ;
• Le lancement du label ExpertCyber reconnaissant l’expertise des professionnels en sécurité numérique dans les domaines de l’installation, de la maintenance et de l’assistance, pour accompagner les entreprises, associations et collectivités dans leur sécurisation.

Sur le volet « sensibilisation », 260 communications, dont 41 alertes, ont été publiées sur les réseaux sociaux. Le top 5 de ces publications en nombre d’impressions a concerné exclusivement des alertes liées à la crise sanitaire (recommandations pour le télétravail en situation de crise, faux kits de confinement, etc.). 33 contenus d’actualité ont été mis en ligne sur la plateforme, dont 6 fiches « réflexes » et « pratiques ». Sur ces contenus, l’indice de satisfaction des internautes était de 98,5 %.

Les principaux chiffres de l’assistance en 2020

Que ce soit pour y trouver de l’information ou de l’assistance, la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr a vu sa fréquentation augmenter de 155 % en 2020, avec 1 235 545 visiteurs. Près de 105 000 personnes sont venues chercher de l’assistance sur la plateforme. La répartition des victimes par type de publics pour ces recherches a été de 88 % pour les particuliers, 10 %, pour les entreprises et associations, et 2 % pour les collectivités et des administrations.

Chez les particuliers, ces recherches d’assistance ont principalement porté sur l’hameçonnage (17%), suivi du piratage de compte (12%) et du faux support technique (11%).

S’agissant des professionnels, que ce soit pour la catégorie « entreprises et associations » ou « collectivités et administrations », les rançongiciels ont été cette année la première cause de recherche d’assistance, avec respectivement 17 % et 19%, suivi du pirate informatique (16 % et 13%) et du piratage de compte. En 2019, les rançongiciels concernaient 8 % et tenaient la 6e place sur ces publics ; en 2020, le nombre de recherches d’assistance sur cette menace a progressé de 30%.

Les grandes tendances observées sur cette période

• La crise sanitaire a vu une intensification des activités cybercriminelles, qui se sont développées de manières contextualisées ou opportunistes ;
• L’hameçonnage sous toutes ses formes reste l’un des principaux vecteurs à l’origine de multitudes d’attaques informatiques, avec une tendance en expansion de l’utilisation du SMS ;
• Le piratage de compte en ligne représente la 2ème menace constatée par la plateforme tous publics confondus, qu’il s’agisse des particuliers ou des professionnels, avec des effets parfois dévastateurs pour les victimes ;
• Les arnaques au faux support technique n’ont pas perdu en intensité en 2020 et continuent de faire des ravages en voyant leurs modes opératoires continuer d’évoluer ;
• Les rançongiciels, 1ère cause des recherches d’assistance des publics professionnels des secteurs privés et publics, ont connu une intensification sans précédent en 2020, avec des conséquences souvent désastreuses.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants