Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Chainalysis dévoile son Crime Report dédié à l’Europe de l’Est

septembre 2021 par Chainalysis

Chainalysis, la plateforme de données des blockchains, a publié son Crime Report dédié à l’Europe de l’Est, qui évalue le comportement criminel de la région par rapport à d’autres régions comme l’Europe occidentale, l’Amérique du Nord, l’Amérique latine, l’Afrique, etc.

Le rapport porte sur huit régions du monde et comprend un aperçu des éléments suivants :

- La part de l’exposition illicite par région : l’Afrique étant la région la plus exposée, suivie par l’Europe de l’Est. Pourtant, l’Europe de l’Est compte une économie globale des cryptomonnaies beaucoup plus importante que l’Afrique. L’Europe de l’Est est la seule région ayant un volume total de transactions de 400 millions de dollars ou plus pour laquelle l’activité illicite représente plus de 0,5 % de la valeur totale des cryptomonnaies envoyées et reçues.
- La valeur des cryptomonnaies envoyées à des adresses illicites par région : l’Europe de l’Est se place en seconde position derrière l’Europe occidentale mais envoie plus de cryptomonnaies sur les marchés du darknet que toute autre région. En cause notamment, l’activité impliquant Hydra Market.
- La principale escroquerie dont ont été victimes les utilisateurs de cryptomonnaies en Europe de l’Est : Finiko, qui a reçu plus de 1,5 milliard de dollars de bitcoins entre décembre 2019 et août 2021.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants