Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

CLUSIR Nord de France : 20 ans d’échanges et de partage

septembre 2021 par Emmanuelle Lamandé

Cette 13ème édition du Forum International de la Cybersécurité avait une saveur particulière pour le CLUSIR Nord de France, qui fêtait cette année ses 20 ans sur le stand de la région Hauts-de-France. L’occasion pour Joseph Graceffa, son Président, et Thierry Sautai, son trésorier, de faire le point sur la vie de l’association, et les projets à venir.

Global Security Mag : Le CLUSIR Nord de France fête cette année ses 20 ans. Pouvez-vous rappeler à nos lecteurs l’histoire et les principes fondateurs de votre association ?

Joseph Graceffa et Thierry Sautai : Le CLUSIR Nord de France est une association Loi 1901, créée en 2001 et basée dans la région Hauts-de-France. Son objectif est de favoriser les rencontres, la réflexion et la sensibilisation, ainsi que les échanges d’expériences et de bonnes pratiques dans le domaine de la sécurité numérique. C’est avant tout un cercle de confiance, au sein duquel chaque professionnel peut partager ses problématiques, mais aussi apporter au groupe ses compétences, son expérience et ses bonnes pratiques de sécurité.

L’association se compose aujourd’hui d’une soixantaine de membres, responsables sécurité des systèmes d’information issus de PME régionales et de grandes entreprises, experts en sécurité, universitaires et institutionnels. 80% de nos membres sont des entreprises utilisatrices, 20% d’entre eux sont des offreurs. Le respect de ce quota nous tient à cœur depuis l’origine, pour ne pas s’éloigner de la genèse de notre association et de ses valeurs.
Chaque membre du CLUSIR Nord de France s’engage à promouvoir une politique active de sécurité au sein de son organisation, et signe également une charte de confidentialité. Chacun peut ainsi s’exprimer librement sur ses problématiques et pratiques, sans langue de bois, lors de nos réunions. Cette liberté de parole permet d’aller en profondeur dans nos échanges ; c’est ce qui fait notre force depuis 20 ans.

GS Mag : De quelles manières votre association a-t-elle poursuivi ses activités pendant la crise sanitaire ?

Joseph Graceffa et Thierry Sautai : Auparavant, nous nous réunissions environ une fois par mois en présentiel et échangions autour de sujets d’actualité ou étant au cœur des préoccupations de nos membres. Forcément, notre organisation a dû s’adapter à la crise sanitaire et nous avons dû basculer nos échanges en visioconférences. Bien que ce mode de fonctionnement soit à l’origine contre notre ADN, basé sur les échanges et la convivialité, nous avons su nous adapter. A l’heure actuelle, près de la moitié de nos réunions s’effectuent en visioconférences, le reste en présentiel.
Les thèmes abordés sont divers et variés, comme par exemple la gestion de la crise de COVID-19 du point de vue d’un RSSI, la certification CISSP, un retour d’expérience d’une attaque de ransomware…

GS Mag : Cette crise a-t-elle fait évoluer les besoins et préoccupations de vos membres ?

Joseph Graceffa et Thierry Sautai : La pandémie a plutôt été un non-évènement pour nous, toutefois elle s’est avérée être un accélérateur de stratégies pour bon nombre d’entreprises, notamment en matière de télétravail et de e-commerce. De nombreux sujets, qui étaient jusqu’alors sur la table, ont ainsi pu être lancés.

« Crisis » signifie aussi en chinois « opportunité de changement ». Une crise permet, en effet, de se saisir de nouvelles opportunités et de rebondir. Elle nous a également fait évoluer, et est venue renforcer notre idée de s’ouvrir à davantage de membres.

GS Mag : Quels sont objectifs pour la fin de l’année 2021 et 2022 ?

Joseph Graceffa et Thierry Sautai : Nous souhaiterions à l’avenir ouvrir notre association aux étudiants, ainsi qu’aux start-ups. Nous réfléchissons actuellement aux différentes alternatives qui favoriseraient cette ouverture sans pour autant nous éloigner de nos valeurs et de notre mode de fonctionnement basé sur la confidentialité des échanges.

Nous souhaiterions également trouver un lieu de rencontres plus grand, d’où l’intérêt de notre future présence sur le Campus Cyber Lille Hauts-de-France, qui représentera le lieu totem du domaine dans la région. Ce partenariat a d’ailleurs été officialisé à l’occasion du FIC.

GS Mag : Enfin, quel message clé le CLUSIR Nord de France souhaite-t-il faire passer ?

Joseph Graceffa et Thierry Sautai : Nous sommes aujourd’hui preneurs d’échanges avec d’autres clubs, d’autres associations, d’autres CLUSIR… Il est essentiel qu’on se serre tous les coudes, et ces rencontres ne pourront qu’enrichir nos échanges et réflexions dans le domaine.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants