Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

CARTES Secure Connexions Event 2013 dévoile les résultats de son étude sur les technologies de paiement dans la distribution et les enseignements d’une table-ronde dédiée aux nouveaux moyens de paiement

juin 2013 par CARTES

La 28ème édition de CARTES Secure Connexions Event se déroulera du 19 au 21 novembre 2013 à Paris Nord Villepinte et la grande thématique de cette année sera « Building Trust in Mobile Life ». A l’occasion du lancement de cette nouvelle édition, Isabelle Alfano, Directrice du Salon, a souhaité mettre l’accent sur les développements dans le secteur du commerce.

Le 4 juin CARTES Secure Connexions Event :

· dévoilait les résultats d’une étude sur l’offre et la demande des technologies de paiements dans le retail menée par CARTES, Secure Connexions Event et Payments Cards & Mobile ;

· organisait une table-ronde, dédiée au digital wallet en tant que futur agrégateur de services personnalisés, qui réunissait :

o Isabelle ALFANO, Directrice du Salon CARTES Secure Connexions Event

o Guillaume RIO, Responsable Techno Trends, l’Echangeur by LaSer

o Vincent BERGE, CEO & Founder, Think&Go NFC

o Benoit LIAGRE, Directeur Général, flash’N pay -Directeur Innovation et Organisation, Banque Accord

Résultats de l’étude sur l’offre et la demande des technologies de paiements dans le retail : convergences et divergences entre fournisseurs de solutions et enseignes

Selon Isabelle Alfano, Directrice de CARTES Secure Connexions Event « La très forte augmentation du nombre d’utilisateurs de smartphones et de tablettes a sensiblement modifié les comportements d’achat des consommateurs et nous conduit dès à présent vers une explosion du paiement par mobile. Or si les acteurs de la grande distribution ont conscience qu’ils doivent relever le défi du paiement mobile pour fidéliser leurs clients et en attirer de nouveaux, ils ne savent pas encore dans quelles technologies il serait bénéfique d’investir. »

Dans un premier temps, l’étude révèle un consensus sur les technologies de paiement qui devraient prédominer dans les 3 à 5 prochaines années : les cartes fonctionnant par contact et sans contact.

Néanmoins il existe une divergence de priorités entre les consommateurs et les commerçants : les premiers privilégient un acte d’achat plus rapide, les seconds espèrent récolter des informations sur les clients et attirer de nouveaux consommateurs.

· En termes de sécurité :

o Pour les distributeurs, les cartes « traditionnelles » sont les solutions les plus sûres.

o Pour les consommateurs, les meilleures solutions sont les cartes sans contact et le paiement NFC sur cartes.

o En revanche, les QR codes et les points de vente mobiles à piste magnétique sont considérés comme les solutions les moins sûres. Les distributeurs ayant conscience que le consommateur accorde encore peu de confiance à la sécurité de cette technologie.

· En termes de valeur ajoutée :

o D’après les fournisseurs et distributeurs interrogés, les attentes des consommateurs portent sur les paiements sécurisés, les bons de réduction ainsi que sur l’accélération des transactions.

o Pour les commerçants, les cartes de fidélité, bons de réduction et données relatives aux préférences du consommateur représentent les meilleurs services à valeur ajoutée.

o Pour développer ces services, les cartes sans contact, cartes fonctionnant par contact et NFC mobile par carte et portefeuille constitueraient les meilleures technologies.

Enfin, l’utilisation de services de paiement en ligne sur le point de vente fournis par des entités autres que les banques est un sujet de divergence entre détaillants et établissements bancaires/opérateurs de systèmes de cartes. Les banques/opérateurs de systèmes de cartes ne tiennent pas à ouvrir la voie à des concurrents potentiels sur les actes d’achat. Ainsi, la Banque Accord a d’ores et déjà développé sa propre application NFC, Flash’n pay, permettant au consommateur de scanner ses articles en magasin, d’avoir accès aux réductions en temps réel et de payer avec son propre terminal mobile.

En conclusion, les cartes avec et sans contact sont jugées les meilleures pour les consommateurs. De ce fait la nécessité d’investir dans d’autres technologies ne semble pas évidente pour les commerçants. En revanche les nouveaux services associés à ces nouveaux moyens de paiement (dématérialisation et réunion de carte de fidélité, bons de réduction, informations produits, scannage et paiement des articles via son mobile, géolocalisation, …) sont appréciés et constituent un plus que les consommateurs attendent de leur enseigne. Si ces nouveaux services permettent d’accroître les ventes et d’attirer de nouveaux clients les enseignes sont prêtes à investir.

« De nombreuses questions subsistent quant aux nouveaux moyens de paiement mais cela signifie également que de belles opportunités sont à saisir » conclut Isabelle Alfrano.

Compte-rendu de la table-ronde

« Comme nous l’a indiqué l’étude, les modes de paiement changent et seront à terme agrégateurs de nouveaux services. » affirme Guillaume RIO, Responsable Techno Trends, l’Echangeur by LaSer

Les principaux développements concernent :

· Le NFC

L’avantage de cette solution est d’aller plus vite puisque le consommateur n’a pas à scanner l’article. Il pose tout simplement son appareil sur l’étiquette du produit. En un seul geste, il obtient de nombreuses informations (produits, réductions, prix de la concurrence, …) et peut également payer par contact ou sans contact.

Ainsi l’application NFC Shopping déployée au Casino rue des Belles Feuilles dans le 16ème arrondissement de Paris, avec la société Think&Go NFC, répond aux attentes du consommateur. Il lui fait gagner du temps et personnalise son expérience en mettant à sa disposition de nombreuses informations en temps réels.

· Le Digital Wallet

« Agrégateur de nombreuses fonctionnalités (cartes de fidélité, coupons, géolocalisation, paiement, liste de courses, comparaison de prix, …), le digital Wallet a pour objectif de simplifier la vie du consommateur. Et il est possible d’en prédire la démocratisation dans les toutes prochaines années » selon Guillaume Rio.

Les premiers acteurs de ce marché (Google, Paypal, …) étaient jusqu’à présent extérieurs aux secteurs de la distribution et du paiement. Le digital Wallet permettra à ceux qui les développent de mieux connaître les habitudes des consommateurs. Or les enseignes et les fournisseurs de technologie ne souhaitent pas, dans les années à venir, se faire dicter les informations relatives aux habitudes des consommateurs par des tiers. C’est pourquoi de nouveaux acteurs, tels que le consortium de distributeurs américains Merchant Customer Exchange (initié par Wall Mart), ont choisi d’investir dans ce moyen de paiement. En France, la solution Flash’n Pay développée par la Banque Accord rassemble une douzaine d’enseignes européennes.

« Quel que soit le nouveau moyen de paiement proposé au consommateur, il est important de conserver à l’esprit que l’acte de paiement n’est pas une fin en soi. Ce sont bel et bien la relation-client et l’expérience d’achat qui doivent rester au cœur de la réflexion des fournisseurs de technologie et des enseignes. » conclut Benoît Liagre, Directeur Général, flash’N pay - Directeur Innovation et Organisation, Banque Accord

Enfin, si de nombreuses solutions sont aujourd’hui développées, il est indispensable, pour satisfaire le client, de créer un écosystème et de concevoir une technologie standard, intégrant toutes les cartes et tous les opérateurs.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants