Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Brocade : Les entreprises Européennes migrent à grand pas vers le CLOUD computing

juillet 2010 par Brocade

Une étude menée par Brocade montre que les entreprises européennes commencent à comprendre les opportunités offertes par la virtualisation et l’impact de l’accès aux applications du Cloud. Cette enquête montre que 60 % des entreprises interrogées envisagent une migration vers un modèle distribué de Cloud computing d’ici les deux prochaines années. Les principales motivations pour cette migration sont la réduction des coûts (30 %), l’amélioration de la performance de l’entreprise (21 %) et de son agilité (16 %).

Cette étude confirme les recherches récentes menées par IDC. L’analyste a en effet identifié que les services informatiques liés au Cloud représentent actuellement 10,7 milliards de dollars au niveau mondial, un chiffre qui devrait passer à environ 27 milliards de dollars d’ici à 2013. Concernant l’organisation des entreprises, l’investissement est, pour des raisons de sécurité, centré dans la plupart des cas sur un Cloud privé. Plus d’un tiers des personnes ayant répondu ont cité la sécurité comme étant la barrière principale à l’adoption du Cloud, suivi de près par la complexité de la virtualisation du data center, l’architecture réseau et la bande passante.

L’étude s’est également intéressée aux petites et moyennes entreprises (PME). Elles semblent nettement moins engagées dans un processus de migration, puisque seulement 42 % d’entre elles prévoient de migrer vers le Cloud d’ici les deux prochaines années. Sans surprise, 63 % des PME interrogées prévoient de migrer vers un Cloud hébergé.

Parmi les autres résultats de l’étude :
- Plus d’un quart des grandes entreprises a prévu de migrer vers un modèle Cloud d’ici les deux prochaines années ; 11 % d’ici un an.
- Un quart des entreprises déclare que la capacité à consolider les nombreux data centers est également un frein à son adoption.
- La mise à disposition de la bande passante est aussi un fait décisif pour 14 % des personnes ayant répondu à l’enquête. Cette étude renforce la vision de Brocade selon laquelle les Data centers et les réseaux vont évoluer vers des services à la demande hautement virtualisés et ce grâce au Cloud. Brocade a récemment renforcé cette vision avec le lancement de Brocade One™, lors de son événement annuel Technology Day. Brocade One™ est une architecture et une stratégie d’unification des réseaux, qui permet à ses clients de simplifier la complexité de la virtualisation de leurs applications. En supprimant des couches réseau, en simplifiant l’administration et en pérennisant les investissements technologiques existants, Brocade One aide les entreprises à migrer vers un environnement où l’information et les services sont disponibles partout dans le «  cloud ».

« Alors que les data centers sont distribués, les infrastructures réseaux doivent adopter les caractéristiques d’un data center. Et si le réseau devient le data center, alors le réseau est au coeur de l’entreprise. Pour que le Cloud fonctionne correctement, le réseau a besoin d’être évolutif, d’offrir une grande performance et d’être sécurisé, car sans cela la migration est condamnée. D’après notre enquête, les entreprises prennent toutefois conscience de l’impact économique que représente le Cloud et sont prêtes à se lancer dans l’aventure, à condition que l’infrastructure soit solide » déclare Régis Harault, Directeur Général Brocade France.

Brocade® a également récemment présenté des innovations exclusives, visant à simplifier radicalement les architectures réseau afin de mieux supporter un modèle informatique hautement virtualisé. Ces innovations comprennent une large gamme d’innovations puissantes et exclusives, personnalisées pour la prise en charge des centres de données virtualisés :

· Brocade Virtual Cluster Switching™ (VCS) : cette nouvelle catégorie de technologies développées par Brocade répond aux besoins particuliers des datacenters virtualisés. Brocade VCS met fin aux limitations des réseaux Ethernet classiques en permettant un fonctionnement ininterrompu, une connectivité universelle et l’intelligence de la commutation des fabriques.

· Brocade Virtual Access Layer : cette couche logique entre la fabrique de convergence Brocade et les hyperviseurs de virtualisation des serveurs permettra de bénéficier d’une interface cohérente et d’un ensemble de services pour les machines virtuelles connectées au réseau. Indépendante du fournisseur, la solution Brocade VAL sera compatible avec les principaux hyperviseurs du marché. Elle reposera en effet sur des technologies standard du marché, notamment les nouvelles normes VEPA (Virtual Ethernet Port Aggregator) et VEB (Virtual Ethernet Bridging).

· Brocade Open Virtual Computer Blocks : Brocade travaille avec les fournisseurs de systèmes et d’infrastructures informatiques pour construire des plans de datacenters testés et vérifiés en vue du déploiement hautement évolutif et économique de machines virtuelles sur les fabriques de convergence.

· Brocade Network Advisor : Cet ensemble exceptionnel d’outils de gestion des éléments du réseau permettra le support personnalisé des logiciels leaders du marché de gestion des réseaux, du stockage, de la virtualisation et de l’orchestration des datacenters.

· Support de protocoles multiples : les fabriques de convergence de Brocade sont conçues pour transporter tous types de trafic réseau et stockage sur une même liaison, afin de simplifier les connexions et la migration à partir des technologies actuelles.

« Nous sommes au coeur d’un cycle majeur d’innovation, passant d’une infrastructure dont la conception automatise les procédés existants vers une architecture orientée service, qui augmente le rendement de nouveaux services innovants », explique Régis Harault. « L’époque où la majorité des ressources informatiques étaient dans le data center est derrière nous. Aujourd’hui, l’intelligence informatique est accessible à distance, de manière distribuée et mobile. L’information et les applications sont virtualisées et peuvent se trouver n’ importe où dans l’infrastructure « Cloud ». Nos recherches montrent que l’adoption des entreprises européennes est en pleine expansion mais elles doivent aussi surmonter plusieurs défis avant de récolter les bénéfices du Cloud », conclut Régis Harrault.


Cette étude, menée par Brocade, a été conduite auprès de 200 chefs d’entreprises européens, entre mars et avril 2010.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants