Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Black Friday  : rationnaliser l’impact énergétique des données générées par l’IA – Cohesity 

novembre 2023 par Cohesity

Comme chaque année, le Black Friday marque le coup d’envoi des achats de fin d’années et donc la hausse significative des ventes en lignes. En 2023, le nombre de cyberacheteur n’a cessé de croitre. 78% des français ont ainsi consulté, chaque mois, un des principaux sites de e-commerce en France, et ils sont presque autant (74%) à envisager profiter du Black Friday pour faire leur achat.

Pour les e-commerçants de l’hexagone, le cyber week-end représente donc une augmentation d’activité et de trafic conséquente qui entraîne l’accumulation de données générées et récoltées par les sites nécessitant des capacités de stockage importantes à l’impact environnemental élevé.  

L’accroissement des données en chiffres

L’hébergement des données implique une consommation énergétique considérable, qui ne fait qu’accroître à mesure que la quantité de données récoltée par les entreprises augmente si bien qu’il est difficile d’estimer le volume de données dans les années à venir. 

Rien qu’en Europe, l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) estime que la quantité de données devrait passer de 86 exaoctets en 2023 à 225 exaoctets en 2030. A l’échelle mondiale, ce nombre est doublé pour la quantité de données produites, qui devrait atteindre les 463 exabytes par jour d’ici 2025.
  
La consommation énergétique liée au stockage peut-elle être rationnalisée  ? 

Pour Cohesity, les entreprises doivent changer leur comportement à l’égard des données et adopter des habitudes qui permettent de réduire le volume de données stockées et, à terme, d’en réduire l’impact environnemental. Elles peuvent ainsi appliquer les pratiques suivantes  :

• Trier les données à l’aide d’un logiciel de gestion des données afin d’identifier les données obsolètes, redondantes, orphelines et périmées et ainsi les supprimer sans risque.
• DeDupliquer et compresser les données pour supprimer les doublons et/ou alléger certaines structures les remplaçants automatiquement par une version moins lourde. La quantité de données peut ainsi être réduite jusqu’à 97 % selon leur type.
• Classer les données pour réduire les « Dark Data » représentent jusqu’à 75 % des données d’une entreprise et dont elles ignorent le contenu. Souvent composées de métadonnées, ces dernières peuvent représenter une quantité énorme d’espace sur les serveurs, qui peut être libérée pour laisser place à d’autres données. 

Mais les entreprises ont surtout intérêt à exploiter les capacités de l’IA, dont elles usent déjà pour l’expérience client, afin d’optimiser le stockage de leurs données. Pour Jean-Baptiste Grandvallet, Directeur Technique EMEA chez Cohesity, «  bien qu’énergivore, l’IA s’avère être une aide considérable pour clarifier le contenu et la valeur des données et ainsi être en mesure d’identifier automatiquement les données obsolètes, orphelines et redondantes qui peuvent être supprimées immédiatement.  »

Pour faire face aux défis énergétiques modernes tout en continuant d’amasser des données, les entreprises doivent se concentrer sur l’indexation, le classement et une gestion centrée sur le cycle de vie des données.

« Les innovations technologiques telles que l’IA doivent aussi être abordées comme un outil pour optimiser le stockage sur site et sur cloud, grâce à une meilleure compréhension des données qu’elles hébergent. Intégré directement à une solution de gestion des données, elle permet ainsi de réduire la quantité de données stockées donc les ressources énergétiques qu’elles consomment », conclu Jean-Baptiste Grandvallet.


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants