Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Baromètre de l’Alliance FIDO : Les Français face à l’authentification en ligne  : les mots de passe toujours en tête, la biométrie gagne du terrain

octobre 2021 par FIDO

L’Alliance FIDO dévoile son baromètre de l’authentification en ligne pour suivre l’adoption des technologies d’authentification sécurisée par le grand public dans 10 pays. Les prochaines éditions du baromètre permettront de comparer l’évolution habitudes au fil du temps.

En France, le baromètre révèle que les données biométriques (empreintes digitales et reconnaissance faciale) sont utilisées par au moins 26 % des répondants et sont de loin la forme d’authentification en ligne la plus populaire après les mots de passe. Si l’on compare les pays, la France et l’Allemagne se situent à peu près au même niveau (26 %) et les États-Unis (29 %), tandis qu’au Royaume-Uni, 39 % des personnes interrogées utilisent déjà des procédures biométriques et en Chine, 59 %.

La biométrie est perçue comme le moyen le plus sûr de vérifier son identité en ligne selon 34 % des Français. La biométrie est également la méthode de connexion préférée de 28 % des personnes sondées.

Les mots de passe et autres approches basées sur la connaissance, comme les OTP (One-Time Passwords), ont historiquement dominé l’authentification en ligne et le baromètre confirme que c’est toujours le cas. Cependant, de grands acteurs technologiques tels qu’Apple, Google ou encore Microsoft ont commencé à adopter des alternatives sans mot de passe basées sur la possession dans leurs offres de produits de base afin d’améliorer la sécurité et la commodité. À mesure que ces initiatives gagnent en popularité, la dépendance à l’égard des mots de passe devrait diminuer au profit de solutions innovantes telles que la biométrie, les clés de sécurité et d’autres approches d’authentification des utilisateurs sur les appareils.

«  Nous constatons sans cesse des violations de données, des ransomwares et d’autres attaques qui exploitent les vulnérabilités associées aux mots de passe et à d’autres formes d’authentification liées à "ce que l’on sait", y compris les OTP comme deuxième facteur  » affirme Andrew Shikiar, Executive Director et CMO de l’Alliance FIDO. «  L’industrie dans son ensemble doit s’orienter vers des facteurs basés sur la possession, tels que la biométrie et les clés de sécurité, qui ne sont pas sensibles aux attaques à distance telles que le phishing, le credential stuffing et autres formes d’ingénierie sociale qui sont très difficiles – voire impossibles – à détecter pour l’utilisateur moyen. Nous sommes heureux d’établir et de partager le baromètre de l’authentification en ligne en tant que mécanisme permettant de suivre nos progrès collectifs vers plus de sécurité.  »

Le baromètre de l’authentification en ligne fait également état de données encourageantes  : les Français prennent activement des mesures pour protéger leurs comptes contre le piratage ou la compromission. La grande majorité (81 %) a pris des mesures, ce qui suggère un niveau élevé de sensibilisation aux problèmes de sécurité que posent les mots de passe. Cependant, bien que la biométrie soit reconnue pour sa meilleure sécurité, 21 % des personnes considèrent toujours les mots de passe comme le moyen le plus sûr de s’authentifier en ligne, et 10 % des personnes pensent que les mots de passe uniques envoyés par SMS sont les plus sûrs. Ces chiffres devancent certaines des méthodes les plus solides disponibles aujourd’hui, notamment les logiciels d’authentification (4 %) et les clés de sécurité physiques (4 %).

Parmi les 19 % qui n’ont pris aucune mesure pour améliorer leur sécurité en ligne, la plupart ont déclaré qu’ils ne savaient pas comment faire (37 %), que c’était trop compliqué (34 %) ou encore qu’une violation ou un piratage des données ne leur arriverait pas (17 %).

Les infos à retenir :
• Les mots de passe devancent toujours d’autres méthodes d’authentification plus sûres – au cours des 60 derniers jours, 58 % des Français les ont utilisés pour se connecter à des comptes de services financiers.
• La biométrie gagne du terrain, tant en termes de prise de conscience que d’utilisation - 34 % des Français pensent qu’il s’agit de la méthode d’authentification la plus sûre, et 28 % privilégient son utilisation.
• De nombreux consommateurs ne savent toujours pas quelles mesures prendre pour sécuriser leurs comptes - 37 % des Français déclarent n’avoir pris aucune mesure pour améliorer leur sécurité en ligne.
• De nombreux consommateurs s’y prennent mal pour renforcer leur sécurité - 21 % des Français pensent que renforcer leur mot de passe est le meilleur moyen de sécuriser leur compte.
• Les consommateurs doivent être informés des risques et des conséquences d’une mauvaise sécurité des comptes et des solutions disponibles.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants