Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Augmentation de 60% du nombre d’utilisateurs touchés par les voleurs de mots de passe, selon Kaspersky

juillet 2019 par Kaspersky

L’usage de malwares conçus pour voler les mots de passe a connu une augmentation significative en 2019. Selon les données de Kaspersky, le nombre d’utilisateurs ciblés par ces programmes malveillants a connu un bond entre les 1ers semestres 2018 et 2019, passant de 600 000 à 940 000.

Password Stealing Ware (PSW), un type de malware, est une arme redoutable dans l’arsenal des cyber criminels s’attaquant à la vie privée des utilisateurs. Ce logiciel malveillant vole les données directement depuis le navigateur Web en utilisant des méthodes variées. Souvent, l’information dérobée est sensible et inclut les données d’accès à des comptes en ligne et des données financières, notamment des mots de passe ou numéros de cartes bancaires sauvegardés ainsi que les données saisies automatiquement dans les formulaires.

D’autre part, certaines familles de ce type de malware dérobent également les cookies de navigation, les fichiers utilisateurs ou encore les fichiers liés à des applications comme les services de messagerie. Au cours des 6 derniers mois, Kaspersky a détecté un haut niveau d’activité de cette menace en Europe et en Asie.

L’un des Trojans les plus répandus est Azorult, un outil multifonction qui a été détecté chez 25% de tous les utilisateurs ayant été confrontés au type de malware Trojan-PSW sur la période examinée.

« Aujourd’hui, nous dépendons d’Internet pour réaliser de nombreuses tâches quotidiennes. Par conséquent, nos profils en ligne s’enrichissent constamment de nouvelles données qui en font des cibles lucratives pour les criminels. En sécurisant leurs mots de passe et autres données d’accès, les consommateurs peuvent jouer un rôle actif dans la protection de leur vie privée, » explique Alexander Eremin, chercheur en sécurité chez Kaspersky.

Kaspersky recommande de mettre en pratique les conseils suivants :

• Ne jamais partager son mot de passe ou ses informations personnelles avec ses amis ou sa famille. Ne pas les poster sur des forums ou des réseaux sociaux non plus.
• Toujours installer les mises à jour et correctifs de sécurité qui protègent contre les dernières menaces.
• Utiliser des solutions comme Kaspersky Password Manager, qui permet de stocker ses données sensibles de manière sécurisée, y compris des mots de passe, des documents d’identité ou des cartes bancaires.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants