Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Après Exchange et OneDrive, Kaspersky Security pour Microsoft Office 365 sécurise l’utilisation de SharePoint Online et Microsoft Teams

avril 2020 par Emmanuelle Lamandé

En complément de l’offre gratuite Office 365 de Microsoft, Kaspersky annonce une version étendue de sa solution de sécurité Kaspersky Security pour MS 365 et prolonge sa gratuité de 90 jours supplémentaires

Déjà adaptée aux applications Exchange Online et OneDrive, la nouvelle version de Kaspersky Security pour Microsoft Office 365 étend la protection de la collaboration en entreprise en couvrant dès maintenant SharePoint Online et en permettant le partage sécurisé de fichiers avec Microsoft Teams. La solution continue de protéger les boîtes de réception contre les courriels de phishing malveillants, mais elle garantit également que seuls des fichiers non infectés et fiables soient partagés sur SharePoint Online - permettant parallèlement aux responsables de la sécurité informatique de définir l’étendue des sites à scanner. Afin d’aider les entreprises à assurer un travail à distance et une collaboration sans risque pour leurs salariés, Kaspersky a prolongé de trois mois la version d’essai gratuite de sa solution.

Le phishing ou hameçonnage demeure une menace sérieuse au sein des entreprises. Les recherches de Kaspersky ont montré qu’en 2019, 186 millions de spam malveillants ont ciblé les entreprises, soit 54 millions de plus qu’en 2018. En 2019, l’une des techniques de phishing les plus efficaces s’est par ailleurs révélée être les emails déguisés en notifications automatiques provenant de services légitimes, tels que Microsoft Outlook. Les emails demandant aux utilisateurs d’autoriser l’exécution desdits services permettaient alors d’obtenir des informations d’identification, qui pouvaient ensuite être utilisées pour attaquer n’importe quelle organisation. En janvier et février 2020, Kaspersky Security pour Microsoft Office 365 a ainsi permis de bloquer au moins une tentative d’incitation à cliquer sur un lien de phishing par boîte mail en moyenne.

La récente mise à jour de la protection présente notamment des capacités antiphishing améliorées, avec une fonction antispoofing dédiée. Cette fonction protège les entreprises contre les courriels de phishing ciblés, censés être envoyés au nom de collègues ou de sous-traitants, mais qui utilisent en réalité des noms de domaine usurpés. La nouvelle fonction permet au responsable informatique de l’entreprise cliente de créer une liste de noms de domaines internes et de sous-traitants fiables, de sorte que la solution puisse détecter un courriel malveillant envoyé à partir d’un domaine falsifié.

Afin de réduire l’exposition à d’autres menaces, Kaspersky Security pour Microsoft Office 365 a étendu la protection de SharePoint Online et de Microsoft Teams, en sécurisant tous les canaux de collaboration et de messagerie au sein de Microsoft Office 365. Ceci est particulièrement nécessaire pour les entreprises dont les travailleurs à distance communiquent avec leurs collègues via les canaux numériques.

Via cette protection étendue, les clients peuvent désormais être sûrs que les logiciels malveillants ne seront pas téléchargés dans SharePoint Online et ne se répandront pas ensuite au sein de l’entreprise. La solution détecte un fichier malveillant en analysant chaque fichier immédiatement après son téléchargement, en le plaçant en quarantaine et en fournissant au responsable de la sécurité informatique le rapport de détection et les statistiques sur un tableau de bord. En outre, les administrateurs peuvent gérer et affiner la portée de l’analyse des sites SharePoint de l’entreprise, par exemple pour ajouter une protection à certains sites seulement ou à tous en même temps.

Globalement, le produit permet désormais une collaboration et un partage de fichiers plus sûrs au sein de Microsoft Teams. Cela signifie que même si un fichier malveillant accède au poste d’un utilisateur et que celui-ci tente de le partager à d’autres salariés de l’entreprise - par le biais de chats ou de canaux Teams, il sera détecté et transféré en quarantaine de manière quasi instantanée, afin que les autres utilisateurs n’aient pas la possibilité de l’ouvrir et de déclencher l’infection.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants