Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Annie Gay, Sophos : Brillantly Simple !

avril 2008 par Marc Jacob

Annie Gay est devenue VP EMEA de Sophos depuis un an. Elle pilote depuis Londres la stratégie de Sophos pour la Grande Bretagne, La France, l’Italie, l’Espagne, la Scandinavie et le Moyen-Orient. Son premier bilan est positif, du fait d’une part de la réorganisation qu’elle a entrepris et aussi de produits totalement intégrés et toujours plus simples à administrer. Comme le dit sa base line : Brillantly simple !

GS Mag : Après une année passée à la direction Europe Sophos, quel est votre bilan ?

Annie Gay : Fin mars, nous venons de publier des résultats plus que satisfaisants. En effet, en Europe nous avons connu une croissance de 20% y compris sur des marchés matures comme en Grande Bretagne ou en Allemagne. L’année précédente, nos résultats avaient été moins bons. Lors de ma prise de fonction, j’ai renouvelé mes équipes de management. En Grande Bretagne, j’ai recruté un jeune manager ancien collaborateur de chez Microsoft UK. Il a pris les dispositions nécessaires pour dynamiser nos résultats. Dans le même temps, nous avons aussi obtenu de très bons chiffres aux Etats-Unis et en Asie avec une croissance supérieure à 50%. Nous sommes d’ailleurs rentrés dans le carré magique du Gartner au côté de Symantec, McAfee et Trend Micro.

GS Mag : Quel nouveau produit exposez-vous sur Infosecurity Londres ?

Annie Gay : Cette année, nous faisons des démonstrations de la Version 8 de « End Point Security Control » qui renforce notre NAC en l’intégrant dans un seul produit. Nous allons pouvoir satisfaire le marché des PME qui n’ont pas forcément les moyens de gérer leur sécurité. Nous sommes les premiers sur le marché à proposer un NAC intégré qui traite l’ensemble des malware. Notre gamme est de plus en plus complète et réellement intégrée. Cette stratégie répond à la demande du marché qui a besoin d’une simplification de la sécurité. Nos clients souhaitent être protégés sans avoir besoin de réfléchir sur la compatibilité des équipements.

GS Mag : Que pensez-vous de l’annonce de Microsoft sur le End to End Trust, pour obtenir une véritable sécurité sur le Web ?

Annie Gay : Il me semble que cette nouvelle initiative n’apporte pas grand-chose de nouveau. Cela fait longtemps que nous sommes partenaires de Microsoft. Je ne sais pas si c’est un effet d’annonce ou si cette initiative sera concrétisée par des faits tangibles pour améliorer la sécurité du Web. Depuis de nombreuses années, tous les éditeurs travaillent ensembles par exemple dans le cadre du Virus Bulletin.

GS Mag : Quelles sont les solutions de sécurité qui devraient prochainement se développer sur le marché de la sécurité ?

Annie Gay : Je pense que les offres autour de l’encryptage et le DLP (Data Lost Protection) devraient rencontrer du succès dans les prochains mois. Aujourd’hui, 50 à 60% des entreprises découvrent suite à des tests des failles de sécurité dues aux utilisateurs ou aux sous-traitants. Souvent ces problèmes ne sont pas intentionnels, mais dus à des erreurs. Nos concurrents offrent déjà des solutions. Nous préférons attendre un peu pour proposer le moment venu une offre totalement intégrée qui simplifiera l’administration de la sécurité à nos clients.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants