Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Alors que le télétravail se poursuit, 67 % des entreprises européennes n’ont pas de solution d’accès à distance sécurisée

novembre 2020 par Zscaler

Zscaler vient de publier son rapport 2020 sur l’état de la transformation digitale dans la région EMEA. Celui-ci révèle qu’Internet est en train de s’imposer comme le nouveau réseau de l’entreprise. D’après ce document, chez 66 % des entreprises européennes, la majorité des applications professionnelles s’exécutent désormais dans le Cloud. Près de la moitié (48 %) prévoit que le nombre de personnes en télétravail va passer de 25 à 50 % l’année prochaine et ce, alors que seulement un tiers des décideurs (33 %) estiment disposer d’une infrastructure d’accès à distance sécurisée. Pour accéder à l’étude complète et découvrir les conséquences sur le nouveau monde de l’entreprise qui se dessine, consultez le rapport sur l’état de la transformation digitale dans la région EMEA.

Par rapport à l’année dernière, la sécurité se maintient sans surprise en tête des obstacles à la transformation. Elle accroît même son avance, 42 % des participants européens faisant état de difficultés dans ce domaine. Plus d’un tiers des participants (36 %) citent le coût et le manque d’expertise en interne, suivis de près par la complexité (35 %).

« Les entreprises sont en train de prendre conscience des avantages du Cloud, tant pour l’agilité de l’activité que pour la flexibilité des effectifs. Malgré cela, les obstacles soulignés suggèrent une transformation pas suffisamment rapide. Les difficultés liées aux environnements multicloud, à la complexité et à la sécurité n’ont pas changé, et demandent une nouvelle vision sur les infrastructures réseau modernes », estime Ismail Elmas, vice-président EMEA et APAC chez Zscaler. « Le fait que de nombreuses entreprises continuent d’associer leur infrastructure Cloud à des solutions de bureau distant et VPN traditionnelles ne permettra pas de répondre à ces challenges. Alors que le télétravail va très probablement s’imposer comme la norme, au moins à court terme, les entreprises doivent se tourner vers des méthodes plus sûres pour protéger leurs collaborateurs, tout en leur offrant un accès convivial et performant », ajoute-t-il.

55 % des entreprises prévoient d’adopter l’approche SASE

À peine plus d’un tiers (34 %) des entreprises étudient de nouvelles solutions de sécurité pour répondre aux besoins d’effectifs en télétravail qui ne cessent d’augmenter. Interrogées au sujet de leurs connaissances et de leurs intentions concernant le SASE (Secure Access Service Edge), un modèle de sécurité orienté utilisateurs défini par Gartner qui associe des capacités WAN complètes à une série de fonctions de sécurité réseau, 55 % des entreprises prévoient d’adopter cette approche, soit en optant pour la migration simultanée de toutes les entités (36 %), soit en échelonnant l’opération par entités (succursales, entités mobiles, etc.) (19 %). Si près de la moitié (49 %) des entreprises allemandes et suédoises et 41 % des néerlandaises prévoient de mettre en œuvre le SASE simultanément dans toutes les entités, les sociétés britanniques, françaises et italiennes ont déjà pris du retard. Seulement 27 % des entreprises britanniques et françaises, et 23 % des italiennes prévoient en effet une telle transition globale simultanée, ce qui les place en porte-à-faux par rapport aux Allemands, aux Suédois et aux Néerlandais, qui récolteront bien plus vite les fruits de cette nouvelle approche.

Parmi les divers avantages du modèle SASE, la sécurité apparaît clairement comme le principal facteur d’adoption. Les participants à l’étude citent ainsi principalement la réduction du risque de menaces de sécurité et de pertes pesant sur les données distribuées (50 %), l’amélioration de la visibilité sur le réseau et de la maîtrise de l’ensemble des utilisateurs et plates-formes Cloud (39 %), ainsi que la complexité réduite et l’agilité accrue de l’infrastructure (36 %).

« Nous sommes agréablement surpris de la place occupée par le SASE sur la feuille de route d’un si grand nombre d’entreprises en Europe, ses mérites étant largement reconnus dans les différents pays », analyse Nathan Howe, Head of Transformation Strategy EMEA chez Zscaler. « Il y a encore un an, ce modèle était largement sous-estimé, mais la récente adoption généralisée du Cloud l’a propulsé sur le devant de la scène. Si les entreprises parviennent à l’adopter de manière adéquate, le SASE pourrait mettre un terme aux actuelles difficultés en matière de sécurité. »

Près de la moitié (49 %) des participants déclarent s’appuyer sur un environnement composé de deux fournisseurs Cloud

Le rapport constate également que la transition consiste plus précisément en un passage au multicloud. En moyenne, près de la moitié (49 %) des participants déclarent s’appuyer sur un environnement composé de deux fournisseurs Cloud, tandis qu’un tiers d’entre eux sollicitent déjà trois prestataires. Seuls 13 % n’en utilisent qu’un à l’heure actuelle. On constate des différences d’un pays à l’autre en matière de diversification des prestataires. Concernant les entreprises utilisant trois fournisseurs, la Suède arrive en tête (52 %), suivie des Pays-Bas (42 %) et du Royaume-Uni (30 %). En Italie et en Allemagne, la majorité des participants font appel à deux prestataires. La principale difficulté liée aux environnements multicloud est leur sécurisation (36 %).


Méthodologie de l’étude
Atomik Research a interrogé 606 DSI, RSSI et responsables d’architecture réseau travaillant dans des entreprises de plus de 3 000 salariés, basées en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, en Suède et aux Pays-Bas.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants