Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Alexandre Souillé, Président d’Olfeo : optez pour le meilleur pour chaque élément de sécurité !

septembre 2017 par Marc Jacob

Pour sa nouvelle participation aux Assises de la Sécurité Olfeo présentera à la fois son nouveau concept de « Sécurité Positive » et son nouveau produit de Filtrage DNS. Face aux nouvelles menaces Alexandre Souillé, Président d’Olfeo conseil d’opter pour le meilleur pour chaque élément de sécurité ! (proxy, firewall, anti-spam…).

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Alexandre Souillé : Cette année, nous allons présenter deux éléments clés : notre nouveau concept de « Sécurité Positive » et la sortie d’un nouveau produit de Filtrage DNS.
Sur ce premier élément, en tant qu’expert de la sécurité web et du filtrage de contenus, nous avons développé le concept de « Sécurité Positive ». En quelques mots, c’est une approche novatrice de la sécurité web qui consiste à réunir trois enjeux fondamentaux : l’expertise technologique, la conformité légale et culturelle, ainsi que le facteur humain. Nous sommes la seule solution qui prend fortement en compte ces deux derniers aspects.

• En termes d’expertise technologique, notre 1er pilier, nous offrons un ensemble de technologies permettant de lutter contre les malwares. Lors des Assises, nous allons mettre en avant le fonctionnement en « liste blanche » dans une dynamique de lutte anti-malware. Aujourd’hui, nous reconnaissons plus de 98% du web, nous sommes donc capables de mettre en place cette méthode qui est la plus efficace mais aussi la plus exigeante.

• Cela nous amène au facteur Humain qui est le 2ème pilier clé chez Olfeo. Quand on sait qu’une grande partie des malwares se propage par des actions humaines, il devient primordial pour nous de sensibiliser et responsabiliser les utilisateurs. Cela se fait notamment par des messages d’interaction qui impliquent le collaborateur dans son utilisation d’Internet au bureau. Olfeo propose désormais à ses clients un accompagnement pour mettre en place la sécurité positive sous cet angle.

• Enfin, l’aspect légal et culturel, notre 3ème pilier, est la force historique d’Olfeo qui se traduit par des catégories de filtrage adaptées à votre contexte local au sein de notre solution. Par ailleurs, nos partenariats avec des cabinets d’avocats internationaux nous permettent de tenir informés nos interlocuteurs des dernières évolutions législatives.

Le deuxième élément que nous présenterons est notre nouveau produit de filtrage DNS, qui vient compléter notre passerelle de sécurité web. Il permet de bénéficier de la qualité de notre base de données avec un déploiement simplifié. Il permet de se protéger aussi bien contre les malwares que vis-à-vis des contenus illicites ou inappropriés. Le déploiement de la solution se fait en quelques clics et ne nécessite pas de maîtriser complètement les postes clients. C’est une solution qui est particulièrement appréciée dans les environnements où il y a de nombreux postes à filtrer ou dans lesquels les équipes informatiques sont réduites : secteur éducatif, sites décentralisés,...

GS Mag : Quel va être le thème de votre conférence cette année ?

Alexandre Souillé : L’aspect juridique évolue en permanence, et nos interlocuteurs sont très friands d’informations à jour sur le cadre juridique d’Internet au bureau. Ainsi, le thème de notre atelier sera « Comment maîtriser les enjeux juridiques d’Internet face aux nouveaux usages ? ».
Nous y aborderons les thématiques de déchiffrement des flux sécurisés, BYOD, accès Internet aux visiteurs mais aussi de GDPR. Cet atelier a pour objectif d’apporter des réponses juridiques concrètes des risques liés à Internet et de solutions techniques à mettre en œuvre.

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2017/2018 ?

Alexandre Souillé : Dans un contexte où les attaques sont de plus en plus fréquentes et complexes, nos efforts vont se porter sur le renforcement de la sécurité du SI et une plus grande granularité des fonctions offertes.
Je pense par exemple au trafic https qui représente à l’heure où je vous parle plus de 60% du web alors qu’il n’était que de 11 % en 2012. Cette évolution profite notamment aux cybercriminels qui peuvent y cacher les logiciels malveillants. Si les organisations ne sont pas en mesure de déchiffrer et analyser 60 % de leur trafic web, leur vulnérabilité est colossale ! Le proxy reprend une importance majeure au sein des architectures informatiques car les solutions de firewall seules peuvent difficilement répondre à toutes les exigences en termes de sécurité. La complémentarité de notre passerelle de sécurité web Olfeo avec les différents équipements réseaux est la clé.

GS Mag : Comment votre produit permet aux entreprises de répondre aux nouveaux besoin de compliance issue de la LPM, la Directive NIS ou encore le RGPD ?

Alexandre Souillé : Nous travaillons en étroite collaboration avec le cabinet d’avocats Alain Bensoussan en France, spécialiste du Droit du Numérique. Cela nous permet d’assurer une veille permanente sur les évolutions législatives et de travailler sur la compliance de nos clients.
Concernant la RGPD, Olfeo a fait le choix de ne pas remonter de données personnelles ce qui permet d’assurer une compliance certaine. Cette nouvelle réglementation pousse aussi vers la notion de solutions souveraines. Nous sommes aujourd’hui le seul spécialiste européen du proxy.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour cette année ?

Alexandre Souillé : La nouvelle version de notre solution nous permet aujourd’hui de nous positionner sur de grands comptes jusqu’à 200 000 utilisateurs. La stratégie commerciale pour cette année sera donc de séduire de grandes entreprises et administrations afin de monter en taille de prospects.

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Alexandre Souillé : La sécurité d’un SI est une chaîne complexe d’éléments. La solidité de celle-ci dépend de son maillon le plus faible. Avec la multiplication des cyberattaques, ne prenez pas de risques et optez pour le meilleur pour chaque élément ! (proxy, firewall, anti-spam…).


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants