Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Akamai travaille en collaboration avec Orange sur la virtualisation des fonctions réseau (NFV) pour développer les capacités de montée en charge du réseau de diffusion de contenu (CDN) lors de grands événements

février 2016 par Marc Jacob

Akamai Technologies, Inc. annonce avoir accompli des tests de versions de démonstration (PoC) chez Orange, l’un des premiers opérateurs de télécommunications du monde. Orange a démontré la puissance de la solution Aura Virtualized Licensed CDN (vLCDN) d’Akamai, intégrée à la plate-forme d’orchestration NFV Director 3.0 de Hewlett Packard Enterprise (HPE) afin de fournir une mise à l’échelle à la demande d’un CDN pour le streaming vidéo en direct d’événements populaires. Ce projet s’inscrit dans la continuité des travaux d’un comité de pilotage de l’innovation, établi au préalable par Akamai et Orange, afin d’identifier les secteurs d’innovation dans le domaine des solutions CDN.

À l’heure où les réseaux sont de plus en plus soumis à des pics de demande de capacité pendant les grands événements, il est essentiel de montrer que la capacité des CDN peut être déployée et qu’elle peut monter en charge en quelques minutes au lieu de plusieurs mois. La solution Aura vLCDN d’Akamai s’appuie sur la virtualisation des fonctions réseau (NFV) pour permettre aux fournisseurs de services réseau (NSP) d’exécuter des services CDN sur une infrastructure virtualisée. Ainsi, ils ont la capacité d’allouer les ressources de façon dynamique et économique en temps réel, afin de répondre aux besoins de capacité soumis à des variations soudaines, comme lors de grands événements en direct ou pour le téléchargement de grands logiciels.

Les NSP sont à l’affût des technologies et des stratégies qui leur permettront de passer de solutions à infrastructure fixe, basées sur un matériel dédié, à des solutions plus ouvertes exécutées dans des environnements de machines virtuelles (VM). Ce modèle peut contribuer à réduire le niveau d’intervention des opérateurs et les coûts globaux associés à l’ajout de capacité réseau pour combler les besoins croissants du réseau, qu’ils soient permanents ou intermittents. Pour répondre aux exigences des opérateurs dans ce domaine, la solution Aura vLCDN d’Akamai s’appuie sur des composants de NFV populaires, comme les hyperviseurs open source KVM, VMWare ESXi, le gestionnaire d’infrastructure virtualisée OpenStack (VIM) et les solutions SDN de grands fournisseurs de solutions réseau. Akamai participe également aux initiatives de collaboration du secteur, tels que le programme OpenNFV de HPE et d’autres projets conçus pour aider les NSP à réaliser cette transition.

Dans le cadre de cette version de démonstration, la solution Aura vLCDN d’Akamai a été exécutée sur des hyperviseurs KVM en utilisant le gestionnaire d’infrastructure virtuelle HPE Helion OpenStack. Les ressources de stockage et de calcul utilisées pour les fonctions CDN ont été allouées et désallouées de façon dynamique par l’orchestrateur HPE NFV Director sur tout un réseau de machines physiques, en fonction des volumes et du type de contenu requis par les abonnés d’une zone géographique donnée à un moment précis. Cette allocation/désallocation « élastique » des ressources représente un composant clé pour créer un CDN modulable : elle permet d’ajuster de façon dynamique la capacité de montée en charge du réseau en fonction de la demande. Cet ajustement peut être réalisé manuellement par des ingénieurs réseau ou automatiquement, grâce à certaines fonctionnalités ou ressources du réseau.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants