Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Akamai publie son rapport du 4ème trimestre 2011 sur « L’état des lieux de l’internet »

mai 2012 par Akamai

Akamai Technologies Inc., la principale plate-forme de cloud à offrir une expérience utilisateur riche et sécurisée sur l’ensemble des terminaux, publie aujourd’hui son rapport du 4ème trimestre 2011 sur l’État des lieux de l’Internet. Basé sur les données recueillies par l’Akamai Intelligent Platform™, qui dessert près de 30 % du trafic mondial, établit d’après des données recueillies par l’Akamai Intelligent Platform™. Ce rapport donne un aperçu des tendances d’Internet, en se basant sur des données telles que le trafic, le taux d’utilisation des réseaux mobile ou les vitesses de connexion par région.

Publié depuis maintenant 4 ans, ce rapport comporte une section soulignant les tendances majeures pour plusieurs catégories. Ces données ainsi que les analyses correspondantes montrent à quel point la connectivité a évolué depuis le premier rapport publié en 2008.

Principaux faits marquants en Europe :

Taux de pénétration d’Internet dans le monde

Au cours du quatrième trimestre 2011, plus de 628 millions d’adresses iPv4 provenant de 236 pays et régions se sont connectées à l’Akamai Intelligent Platform, ce qui représente 2,1% de plus d’adresses IP qu’au cours du troisième trimestre 2011, et 13% de plus qu’au quatrième trimestre 2010.

Dans la liste des 10 pays ayant vu le plus grand nombre d’adresses IP uniques se connecter à l’Akamai Intelligent Platform au cours de ce trimestre, le Royaume-Uni affiche la plus grande augmentation avec une hausse de 13% depuis le dernier trimestre, soit un total de plus de 25 millions d’adresses IP. L’Allemagne est classée numéro 4, la France numéro 6 et l’Italie numéro 9, avec des augmentations respectives de 3,2%, 2,5% et 5,2%.

Attaques de trafic et principaux ports visés

Ce trimestre, c’est la Chine qui a généré le plus d’attaques de trafic avec un total de 13%, suivie de près par les États-Unis (10%) et l’Indonésie (7,6%). Le nombre total d’attaques de trafic regroupées par région révèle que 45% des attaques de trafic ont été générées par la région Asie Pacifique/Océanie, suivies par l’Europe avec 33% des attaques.

Après une étude sur la concentration d’attaques de trafic sur les 10 ports les plus ciblés, il apparait que ces 10 ports représentaient 65% des attaques observées. Le port 445 (Microsoft-DS) était en tête de liste, ciblé par 25% de toutes les attaques observées.

Vitesses moyennes de connexion

En 2011, les Pays-Bas est le pays européen affichant la meilleure vitesse moyenne de connexion et se positionnent une fois de plus en tête de liste avec une vitesse moyenne de 8,2 Mb/s. Une analyse des variations annuelles révèle que 19 des 21 pays européens analysés ont fini l’année 2011 avec des vitesses moyennes de connexion plus élevées qu’à la fin de l’année 2010. Les pays ayant le plus augmenté leurs vitesses de connexion sont l’Irlande (hausse de 39% et atteint 6,8 Mb/s), la Suisse (hausse de 29% et atteint 7,3 Mb/s) et l’Autriche (hausse de 28% et atteint 5,2 Mb/s).

Seuls trois pays ont augmenté de moins de 10% depuis 2010 : le Danemark (hausse de 7,4% et atteint 5,7 Mb/s), la Suède (hausse de 9,4% et atteint 5,5 Mb/s) et la France (hausse de 5,1% et atteint 3,7 Mb/s).

Les 100 villes les plus rapides du monde

Au quatrième trimestre 2011, l’analyse des 100 villes les plus rapides au monde, sur la base des vitesses moyennes de connexion, révèle les faits suivants :

· Les villes d’Asie continuent à dominer la liste avec 69 spots

· Umeå, en Suède, est la ville la plus rapide d’Europe (numéro 15) avec 11,3 Mb/s.

· Sept villes d’Europe, dont 3 en Suède, 2 en Suisse, 1 en Roumanie et 1 en Lettonie sont entrées dans la liste des 100 villes les plus rapides.

En route vers une connectivité très haut débit

Au cours du quatrième trimestre 2011, 27% de toutes les connexions à l’Akamai Intelligent Platform sont passées à des connexions très haut débit (>5 Mb/s). Trois pays Européens (les Pays-Bas, la Belgique et la Suisse) ont vu plus de la moitié de leurs connexions atteindre des vitesses supérieures ou égales à 5 Mb/s. La Roumanie, la République Tchèque et le Danemark ont tous les trois subi des baisses trimestrielles les faisant passer sous la barre des 50% d’adoption au très haut débit.

Néanmoins, les pays européens sont de nouveau en tête de la liste des 10 pays ayant adopté le très haut débit au quatrième trimestre 2011. Les Pays-Bas, qui ont atteint 67% d’adoption au très haut débit, sont en tête devant les autres pays Européens et se placent en deuxième position de la liste des 10, suivis par la Belgique (n°5), la Suisse (n°6), la Lettonie (n°7), la Roumanie (n°8), la République Tchèque (n°9) et le Danemark (n°10).

Dans l’ensemble, l’adoption au haut débit en Europe reste stable. Au cours du quatrième trimestre 2011, 75% des connexions à Akamai depuis les pays européens listés (à l’exception de la Turquie) ont été faites à des vitesses supérieures ou égales à 2 Mb/s.

Connectivité mobile et consommation de données

Un fournisseur de téléphonie mobile allemand a obtenu la meilleure vitesse de connexion moyenne avec 5,2 Mb/s, et est le seul opérateur parmi les 100 fournisseurs mondiaux les plus connus à atteindre une vitesse de connexion moyenne équivalente au très haut débit (soit une vitesse supérieure ou égale à 5 Mb/s). 27 autres fournisseurs ont atteint des vitesses de connexion moyennes équivalentes au haut débit (soit une vitesse supérieure ou égale à 2 Mb/s), tandis que 48 autres ont atteint des vitesses de connexion moyennes supérieures à 1 Mb/s au cours du quatrième trimestre.

Au cours du quatrième trimestre 2011, les utilisateurs de 8 fournisseurs de téléphonie mobile ont consommé plus de 1 Gb de contenu depuis la plate-forme Akamai, alors que les utilisateurs de 75 autres fournisseurs dans le monde ont consommé plus de 100 Mb de contenu par mois depuis Akamai.

D’après Ericsson, le volume de trafic de données mobiles a doublé depuis l’année dernière, augmentant de 28% entre le troisième et le quatrième trimestre 2011.

Malgré une baisse de 25% entre le troisième et le quatrième trimestre 2011, l’Italie enregistre le plus haut niveau d’attaques de trafic observé parmi les fournisseurs de réseau mobile connus.

Les tendances au fil du temps

Le rapport sur l’État des lieux de l’Internet du quatrième trimestre 2011 comporte une nouvelle section qui apparaitra désormais tous les ans et qui suivra les tendances au fil du temps à l’aide de chiffres enregistrés depuis la première parution du rapport en 2008. Voici certaines de ces tendances :

· Depuis l’année dernière, les vitesses de connexion moyennes en Asie ont augmenté de 13, contre 132% en Océanie.

· L’adoption au bas débit continue de diminuer au niveau mondial, et toutes les régions rapportent des baisses similaires (64 à 78%).

· Les pics de vitesses de connexion moyennes en Afrique sont 55% plus rapides qu’il y a quatre ans, et les utilisateurs d’Afrique du Sud connaissent une hausse de 238%.


À propos du rapport sur l’état des lieux de l’Internet d’Akamai

Chaque trimestre, Akamai publie L’État des lieux de l’Internet. Ce rapport comprend des données recueillies via l’Akamai Intelligent Platform sur les attaques de trafic, l’adoption du haut débit, la connectivité mobile et d’autres sujets relatifs à l’Internet et son utilisation, ainsi que les tendances observées pour ces données au fil du temps. Pour consulter le rapport complet ou accéder aux rapports précédents, veuillez visiter www.akamai.com/stateoftheinternet.

Pour en savoir plus, David Belson, auteur de ce rapport, vous donne rendez-vous Mardi 10 mai 2012 à 08:00 et/ou à 13:00 pour un webcast présentant ce rapport sur l’État des lieux de l’Internet. David Belson effectuera une analyse détaillée des conclusions de ce rapport et répondra aux questions des invités. Inscrivez-vous en ligne sur http://reg.dispeak.com/c/akamai/sot....




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants