Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Acronis : 42% des entreprises en 2019 ont connu des pertes de données

mars 2020 par Acronis

Acronis inaugure la semaine de Cyberprotection, et met en exergue qu’au niveau mondial 42% des entreprises en 2019 ont connu des pertes de données qui ont entraîné un temps d’arrêt préjdudiciable à la bonne marche de l’activité . Ce nombre élevé est probablement dû au fait que même si 90% des entreprises sauvegardent leur données, seulement 41 % le font quotidiennement, laissant de nombreuses entreprises avec des lacunes et ainsi de précieuses données a la portée d’actes malveillants.

Les chiffres révélés dans l’enquête d’Acronis sur la Semaine mondiale de la cyberprotection 2020 illustrent de nouvelles problématiques : que les stratégies et solutions traditionnelles de protection des données ne sont plus en mesure de palier aux besoins informatiques modernes des particuliers et des organisations. C’est pourquoi Acronis a étendu la Journée mondiale de la sauvegarde - la fête annuelle célébrée le 31 mars pour rappeler que la sauvegarde des données est essentielle à toutes les parties prenantes - à la Semaine mondiale de la cyberprotection.

L’enquête annuelle, réalisée cette année auprès de 3000 personnes au niveau mondial, permet d’évaluer les habitudes de protection des utilisateurs dans le monde entier. Sur l’échantillon de 157 personnes en France les résultats ont révélé notamment que si 29% des personnes sauvegardent des données et des dispositifs , 48% perdent encore des données à la suite d’une suppression accidentelle, d’une défaillance matérielle ou logicielle ou d’une sauvegarde obsolète.

D’un point de vue international , 85% des organisations ne font pas de sauvegarde plusieurs fois par jour, seuls 15 % d’entre elles le font (32% en France). 26% sauvegardent quotidiennement (30% en France), 28% sauvegardent hebdomadairement (26% en France), 20% sauvegardent mensuellement (95 en France) et 10% ne sauvegardent pas du tout ce qui peut signifier des jours (3% en France), des semaines ou des mois de données perdues sans possibilité de récupération complète.

Parmi les utilisateurs professionnels qui ne sauvegardent pas, près de 50% dans le monde pensent que les sauvegardes ne sont pas nécessaires (en France 75% des interrogés pensent simplement le prix d’une telle protection trop élevé). Une opinion que l’enquête contredit : 42% des organisations ont signalé une perte de données entraînant des temps d’arrêt cette année et 41% ont déclaré des pertes de productivité ou d’argent en raison de l’inaccessibilité des données. De plus, seuls 17% des utilisateurs personnels et 20% des professionnels de l’informatique suivent les meilleures pratiques, utilisant des sauvegardes hybrides sur les supports locaux et dans le cloud.

Ces résultats soulignent l’importance de mettre en œuvre une stratégie de cyberprotection qui comprend la sauvegarde de vos données plusieurs fois par jour et la pratique du 3-2-1 backup rule : créez trois copies de vos données (une copie principale et deux sauvegardes), stockez vos copies sur au moins deux types de supports de stockage et stockez l’une de ces copies à distance ou dans le cloud.

« Les individus et les organisations continuent à souffrir de la perte de données et des cyberattaques. Tout ce qui nous entoure devient rapidement dépendant du numérique, et il est temps que tout le monde prenne la cyberprotection au sérieux », a déclaré Gaidar Magdanurov, Cyber Officer d’Acronis. « La cyberprotection dans le monde numérique devient le cinquième besoin humain fondamental, en particulier en cette période sans précédent où de nombreuses personnes doivent travailler à distance et utiliser des réseaux domestiques moins sécurisés. Il est essentiel de mettre en œuvre de manière proactive une stratégie de cyber protection qui garantit la sécurité, l’accessibilité, la confidentialité, l’authenticité et la sécurité de toutes les données, applications et systèmes - que vous soyez un utilisateur à domicile, un professionnel de l’informatique ou un fournisseur de services informatiques. " conclut il

La cyberprotection change le jeu

Avec l’augmentation des cyberattaques, la sauvegarde traditionnelle n’est plus suffisante pour protéger les données, les applications et les systèmes. S’appuyer uniquement sur la sauvegarde pour une véritable continuité d’activité est trop dangereux. Les cybercriminels ciblent les logiciels de sauvegarde avec des rançongiciels et tentent de modifier les fichiers de sauvegarde, ce qui amplifie le besoin de vérification d’authenticité lors de la restauration des charges de travail. Il est donc logique que l’enquête indique un niveau de préoccupation universellement élevé à propos des cybermenaces comme les ransomwares. 88% des informaticiens se sont dits préoccupés par les ransomwares, 86% sont préoccupés par le cryptojacking, 87% par les attaques d’ingénierie sociale comme le phishing et 91% sont préoccupés par les violations de données. Parmi les utilisateurs personnels, la sensibilisation et les préoccupations concernant ces quatre types de menaces étaient presque aussi élevées. En fait, par rapport à l’enquête d’Acronis de 2019, leur inquiétude concernant les cybermenaces a augmenté de 33%. L’enquête a également révélé un manque de connaissances en matière de gestion des données, révélant un grand besoin de solutions de cyberprotection avec une plus grande visibilité et des analyses. Les résultats surprenants indiquent que 30% des utilisateurs personnels et 12% des professionnels de l’informatique ne sauraient pas si leurs données ont été modifiées de manière inattendue. 30% des utilisateurs personnels et 13% des professionnels de l’informatique ne sont pas sûrs que leur solution anti-malware arrête les menaces zero-day. De plus, 9% des organisations ont déclaré qu’elles ne savaient pas si elles avaient subi une interruption de service à la suite d’une perte de données cette année. L’enquête a également révélé un manque de perspicacité dans la gestion des données, révélant un grand besoin de solutions de cyber protection avec une plus grande visibilité et des analyses. Les résultats surprenants indiquent que 30% des utilisateurs personnels et 12% des professionnels de l’informatique ne sauraient pas si leurs données ont été modifiées de manière inattendue. 30% des utilisateurs personnels et 13% des professionnels de l’informatique ne sont pas sûrs que leur solution anti-malware arrête les menaces zero-day. De plus, 9% des organisations ont déclaré qu’elles ne savaient pas si elles avaient connu des temps d’arrêt suite à la perte de données cette année.

Pour assurer une protection complète, les sauvegardes sécurisées doivent faire partie de l’approche globale de la cyberprotection d’une organisation, qui comprend la protection contre les logiciels de rançon, la reprise après sinistre, la cybersécurité et les outils de gestion. Cette approche profondément intégrée prend également en compte les cinq vecteurs de la cyberprotection, en assurant la sécurité, l’accessibilité, la confidentialité, l’authenticité et la sécurité (SAPAS) pour toutes les données, applications et systèmes.

Recommandations de la Semaine mondiale de la cyberprotection

Que vous soyez préoccupé par vos fichiers personnels ou par la continuité des activités de votre entreprise, Acronis vous propose cinq recommandations simples pour assurer une protection rapide, efficace et sécurisée de vos donées de travail :

• Créez toujours des sauvegardes de données importantes. Conservez plusieurs copies de la sauvegarde à la fois localement (afin qu’elle soit disponible pour des restaurations rapides et fréquentes) et dans le cloud (pour garantir que vous avez tout en cas d’incendie, d’inondation ou de catastrophe sur vos installations).

• Assurez-vous que vos systèmes d’exploitation et applications sont à jour. S’appuyer sur des systèmes d’exploitation ou des applications obsolètes signifie qu’ils ne disposent pas des correctifs de beugs et les correctifs de sécurité qui empêchent les cybercriminels d’accéder à vos systèmes.

• Méfiez-vous des e-mails, liens et pièces jointes suspects. La plupart des infections par virus et ransomwares sont le résultat de techniques d’ingénierie sociale qui incitent des individus sans méfiance à ouvrir des pièces jointes infectées ou à cliquer sur des liens vers des sites Web hébergeant des logiciels malveillants.

• Installez un logiciel anti-virus, anti-malware et anti-ransomware tout en activant les mises à jour automatiques afin que votre système soit protégé contre les logiciels malveillants, le meilleur logiciel étant également capable de se protéger contre les menaces zero-day.

• Envisagez de déployer une solution de cyberprotection intégrée qui combine sauvegarde, anti-ransomware, antivirus, évaluation des vulnérabilités et gestion des correctifs dans une seule solution. Une solution intégrée augmente la facilité d’utilisation, l’efficacité et la fiabilité de la protection.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants