Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

90% des CEO européens affirment qu’être agile est essentiel, mais seulement 21% en sont aux stades avancés

janvier 2021 par ServiceNow

Près des trois quarts (72 %) des chefs d’entreprise et 90 % des CEO en Europe considèrent que l’agilité organisationnelle est essentielle pour stimuler les performances et la croissance des entreprises, mais beaucoup surestiment leurs capacités. C’est le résultat d’une nouvelle étude de ServiceNow.

L’enquête, menée auprès de 873 décideurs de haut niveau dans de grandes entreprises européennes, a examiné l’agilité des organisations, en appliquant un modèle d’évaluation sur mesure afin de déterminer leur degré de maturité.

Plus de la moitié des entreprises interrogées se disent très ou extrêmement agiles, mais l’étude montre que la majorité d’entre-elles ne sont qu’au début de leur parcours.

Un modèle d’évaluation développé par IDC pour mesurer les progrès en termes d’agilité organisationnelle dans cinq domaines (leadership, structure, processus, portefeuille et technologie) révèle que seule une entreprise sur cinq (21 %) se situe dans les deux niveaux les plus hauts : "synchronized" ou "agile".

Près de la moitié (45 %) des entreprises se classent dans la catégorie "in motion", c’est-à-dire au milieu du parcours, tandis que 34 % se situent dans les niveaux inférieurs dénomés "static" et "disconnected".

« Bien que peu d’organisations aient pleinement adopté l’agilité, l’urgence de devenir plus agile est aujourd’hui plus claire que jamais. Il ne s’agit pas seulement de survivre, mais de réussir et pour ce faire, les entreprises doivent rompre le cycle consistant à suivre le rythme pour accélérer le changement », explique Phil Carter, Chief Analyste Europe chez IDC.

Il ajoute : « Mais pour savoir où aller, il faut savoir où l’on est aujourd’hui et commencer à construire sa propre boussole vers l’agilité. »

L’agilité apporte des avantages

Les entreprises reconnues comme agiles ou synchronisées relèvent des avantages évidents. Près des deux tiers (65 %) des chefs d’entreprise de ces deux catégories déclarent qu’ils se rétablissent ou reprennent leur croissance, contre un peu moins d’un tiers (30 %) dans les deux catégories inférieures.

« L’agilité est depuis longtemps reconnue comme un moteur de la réussite des entreprises, permettant à celles-ci de s’organiser de manière à privilégier l’efficacité et l’adaptabilité », déclare Chris Pope, VP Innovation chez ServiceNow.

« Cette étude a identifié un lien clair entre l’agilité et des résultats commerciaux tangibles, ce qui est vital pour les entreprises qui opèrent dans le contexte économique impacté par la COVID. De l’expérience client au temps de mise sur le marché, nous pouvons désormais prouver qu’il existe une véritable corrélation entre un niveau d’agilité avancé et une meilleure performance commerciale. »

Établir des relations avec les clients

Cependant, les avantages en matière de coûts et de recettes ne sont pas tout à fait évidents, car les entreprises agiles obtiennent des résultats dans d’autres domaines de performance.

Plus de la moitié (53 %) des entreprises agiles ont obtenu d’excellents résultats en termes d’expérience client, contre moins d’un cinquième (16 %) des organisations dans leur ensemble.

Ce succès est dû à des modèles d’exploitation souples, qui permettent aux entreprises de s’adapter rapidement aux préférences des clients et d’intégrer en permanence leurs réactions, ce qui accroît leur satisfaction et leur fidélité.

On peut également affirmer que ce niveau élevé d’expérience client est dû à des ressources humaines satisfaites et qualifiées. L’étude montre que les entreprises agiles surpassent la moyenne du marché de 10 % en ce qui concerne l’attraction et la rétention des talents.

Atteindre le marché plus rapidement

La capacité à accélérer les cycles de décision et la planification budgétaire peut donner aux organisations une voie pour développer plus rapidement et plus efficacement de nouvelles solutions.

Un peu moins de la moitié (47 %) des organisations agiles se considèrent comme les meilleures de leur catégorie en termes de délai de commercialisation, contre une moyenne de 13 % pour l’ensemble des entreprises européennes. Et plus d’un tiers (36 %) des entreprises agiles font état d’une excellente performance commerciale, mesurée en parts de marché gagnées, contre une moyenne européenne de 15 %.

Aller de l’avant

« L’agilité n’est pas une destination, c’est un voyage », déclare Chris Pope, VP Innovation chez ServiceNow. « La majorité des entreprises européennes ne sont ni à la traîne ni en avance, mais se trouvent dans la zone intermédiaire, c’est-à-dire qu’elles ont commencé sans avoir encore atteint leur plein potentiel. Avec seulement une entreprise européenne sur cinq qui se trouve actuellement à un stade avancé de son parcours, l’opportunité d’introduire de l’agilité dans tous les aspects de leur organisation est énorme. »

« En s’associant à des experts qui peuvent leur montrer comment exploiter ce potentiel et construire une infrastructure agile durable, les entreprises peuvent être prêtes, résilientes et s’adapter à tous les défis futurs, avec la capacité de rebondir et de retrouver de la croissance. »

Méthodologie

ServiceNow et son partenaire de recherche, IDC, ont interrogé 873 cadres sur la perception qu’ils ont de l’agilité de leur entreprise et sur les mesures et les processus qu’ils ont mis en place pour les aider dans leur quête d’agilité.

Les personnes interrogées venaient de dix pays européens et représentaient cinq secteurs d’activité. Les répondants éligibles étaient des personnes du secteur des technologies de l’information et des secteurs d’activité (LoB) les plus qualifiés pour répondre aux questions sur la stratégie globale de l’entreprise, ce qui signifie que les répondants éligibles étaient très probablement des décideurs de haut niveau participant à la prise de décision ou ayant une connaissance de la stratégie de l’entreprise. Une question de sélection a été utilisée pour déterminer l’éligibilité des répondants.

- Pays étudiés : Royaume-Uni et Irlande, France, Allemagne, pays nordiques (Suède et Danemark), Benelux (Belgique et Pays-Bas, Italie et Espagne).
- Secteurs d’activité étudiés : Services financiers, administration publique, soins de santé, industrie manufacturière et télécommunications et médias.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants