Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

72% des internautes ont déjà renoncé à s’inscrire sur un site en raison d’un formulaire trop long, selon Ping Identity

septembre 2013 par Ping Identity

Il est quasiment impossible de naviguer sur Internet sans passer par la case « formulaire de contact ». Pour faire des achats en ligne, aller sur les réseaux sociaux, ou ne serait-ce qu’écouter de la musique ou regarder des vidéos, il est nécessaire de remplir un formulaire de contact pour avoir accès au contenu des sites Internet.
Ping Identity® s’est penché sur l’impact de ces formulaires sur le comportement des internautes et révèle aujourd’hui les résultats de son étude :

- 88% des personnes interrogées disent ne plus pouvoir accéder à certains sites Internet pour la seule et unique raison qu’elles ne parviennent pas à se rappeler de leur identifiant et mot de passe.

- Rien d’étonnant à cela quand on sait que près d’un quart (24%) des consommateurs interrogés sont inscrits sur au moins cinq sites Internet,

- qu’ils sont près de 31% à devoir jongler entre six à dix identités différentes et à peu près autant (30%) doivent mémoriser entre 11 et 20 identifiants et mots de passe !

- Résultat : près de 60 % des consommateurs ont dû redemander un mot de passe et plus d’un cinquième d’entre eux (24%) sont obligés de faire cette démarche régulièrement.

Mais la frustration ne se limite pas au problème des mots de passe :

- En effet, 72% des personnes interrogées déclarent qu’il leur est arrivé de ne pas remplir un formulaire jusqu’au bout.

- Pour 68% d’entre elles, la cause de l’abandon était la longueur excessive du formulaire, tandis que 56% le trouvaient trop détaillé.

- Plus de la moitié des personnes interrogées ont fui un site Internet car le formulaire d’inscription leur demandait des renseignements qu’elles ne souhaitaient pas communiquer, tandis qu’elles sont près d’un cinquième à déplorer le fait que le site n’ait pas conservé les données fournies lors de leur précédente visite.

« Sachant que plus de la moitié des personnes interrogées se connectent jusqu’à cinq fois par jour à un site de vente en ligne, la barrière que constitue le formulaire de contact et la combinaison identifiant/mot de passe pourraient coûter cher aux entreprises » estime Andrew Hindle, directeur de Ping Identity.

« Perdre ainsi un client à un moment décisif de la vente, c’est ruiner les chances qu’il revienne. Etant donné le climat de concurrence et le contexte économique incertain que nous connaissons actuellement, les sociétés de e-commerce doivent rendre le processus d’inscription et de paiement le plus transparent possible si elles ne veulent pas que le client aille voir ailleurs. En déployant des solutions axées sur l’identité des clients potentiels et capables de reconnaître les clients déjà inscrits afin de leur offrir un accès rapide et simple, les entreprises de e-commerce pourront éviter cet exode massif, leur permettant ainsi qu’à leurs clients de tirer pleinement parti des avantages offerts par le web » conclut Andrew Hindle.

A propos de l’étude

Étude indépendante commanditée par Ping Identity auprès de l’institut OnePoll. 3000 salariés ont été interrogés, dont 1000 en France (503 hommes et 497 femmes), âgés de 18 à plus de 55 ans.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants