Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

72.4 % des Français s’inquiètent du traitement des données utilisateurs de WhatsApp

mai 2021 par Appinio

Alors que WhatsApp vient de modifier ses conditions d’utilisation, le traitement des données de l’application préoccupe 72.4 % des Français, selon un sondage mené par Appinio. En effet, depuis le 15 mai, l’application de messagerie, propriété de Facebook, a mis à jour sa politique de confidentialité afin de mettre en place de nouvelles fonctionnalités à visée commerciale.

Les nouveaux changements opérés par WhatsApp ne semblent pas pour autant pousser les utilisateurs à se tourner vers d’autres services de messagerie (tels que Signal ou Telegram) : 27.1 % des répondants affirment ne plus vouloir se servir de l’application, tandis que 27.7 % déclarent vouloir continuer à l’utiliser. En France, Facebook Messenger jouit d’ores et déjà d’une plus grande notoriété que WhatsApp : 56.5 % des personnes interrogées affirment en effet utiliser Facebook Messenger plusieurs fois par jour, contre 51.8% pour WhatsApp. Cette tendance est unique à la France. Dans les autres pays européens questionnés par Appinio, WhatsApp domine largement : en Espagne, ce sont 96.1% des répondants qui annoncent utiliser l’application à de multiples reprises chaque jour. 85 % des Allemands et 68% des Anglais ont une utilisation similaire.

Cette disparité entre les pays s’observe également sur d’autres aspects. WhatsApp demeure le service de messagerie le plus connu en Espagne (99.2 %), en Allemagne (96.8 %) et au Royaume-Uni (95.1 %). A contrario, en France, c’est Facebook Messenger qui domine, connu de 90.4% des répondants, tandis que WhatsApp est connu par 86.1 %. Seuls 41 % des Français savent que WhatsApp appartient à Facebook, tandis que ce chiffre s’élève à 77 % pour les Allemands, 72.3 % pour l’Espagne et 61.4 % pour le Royaume-Uni. Cette méconnaissance vis-à-vis de l’application pourrait en partie être responsable de la méfiance dont font preuve les Français face aux nouvelles réglementations imposées. Seul 1 Français sur 4 est au courant des modifications de conditions générales.


Sondage Appinio mené le 12 mai 2021 auprès de 1000 participants dans chaque pays mentionnés.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants