Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

70 % des entreprises ne sont pas « très rassurées » quant à la protection de leurs données

mai 2012 par Varonis

Une enquête menée par Varonis Systems Inc révèle que 70 % des entreprises ne sont pas «  très rassurées  » quant à la protection de leurs données.

Parmi les 80 % d’entreprises qui stockent des informations sensibles provenant de leurs clients, fournisseurs ou partenaires, plus de la moitié sont «  assez confiante  » quant à la protection de ces données. Presque un cinquième d’entre elles ne sont «  pas rassurées du tout  » et 5 % sont mêmes «  incertaines  ».

Ces résultats reflètent notamment les difficultés qu’éprouvent les entreprises à mettre en place des solutions afin de respecter la loi Sarbanes-­‐Oxley ou les directives de l’Union Européenne sur la protection des données.

«  Il est inquiétant d’observer que de nombreuses entreprises ne sont pas certaines du niveau de protection de leurs données. Celles-­‐ci sont ainsi susceptibles d’être sanctionnées financièrement par les organismes de régulation. Si une entreprise dispose de données sensibles et qu’elle n’est pas très confiante quant à leur protection, il est encore temps d’agir  » explique Norman Girard, Vice Président Europe de Varonis.

En observant les résultats plus précisément, on remarque que parmi les entreprises très confiantes, 60 % affirment être certaines de savoir où leurs données sensibles sont stockées. Plus de 40 % surveillent l’ensemble des activités d’accès et assignent un propriétaire à chaque dossier. De plus, 65 % d’entre elles révisent et révoquent les permissions – 45 % le font régulièrement, et pas seulement lorsqu’un utilisateur quitte l’entreprise.

Il n’est donc pas surprenant de remarquer que les entreprises qui ne sont pas «  confiantes  » quant à la protection de leurs données ne savent pas où leurs données sont stockées (10 %), ne surveillent pas l’ensemble des accès aux données (0 %), n’ont pas assigné de propriétaire à chaque donnée (3 %), et effectuent moins de révisions et de révocations des accès.

Pour visualiser une infographie détaillant les résultats de cette étude, ainsi que l’ensemble des résultats en PDF  : http://www.varonis.com/thanks/downl....




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants