Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

63 % des entreprises ont besoin d’au moins une journée pour effectuer une restauration, selon Acronis

avril 2010 par Acronis

Selon une enquête Acronis, menée en collaboration avec le cabinet Vanson Bourne, 63 % des entreprises ont besoin d’au moins une journée pour effectuer une restauration suite à une interruption système.

L’enquête a été réalisée auprès de PME et a révélé que seuls 10 % des entreprises étaient sûres de pouvoir restaurer leurs systèmes dans un délai d’une heure après un sinistre tel qu’une panne matérielle ou une infection virale. Lors d’une interruption système l’entreprise n’a plus accès à des fonctionnalités critiques telles que la messagerie électronique et Internet, ni au traitement des commandes ni au chiffre d’affaires. Elle risque alors de perdre des revenus, de la productivité et des clients.

Au regard de leurs homologues allemandes et britanniques, les entreprises françaises sont les plus prévoyantes en termes de sauvegarde : 69% d’entre elles ont des plans de sauvegarde de leurs postes de travail d’ores et déjà automatisés (contre 63% en Allemagne et 40% en Grande Bretagne). Cela étant dit, il y a encore 5% des entreprises qui ne sauvegardent pas du tout leurs postes de travail et 25% d’entre elles qui comptent sur une sauvegarde manuelle des utilisateurs ou responsables informatiques, mais en aucun cas sur une sauvegarde automatique. Ce qui est particulièrement inquiétant lorsque l’on sait le volume de données stockées sur les postes de travail -60% des données d’une entreprise sont généralement stockées sur ces postes de travail et non sur les serveurs. Ces entreprises mettent donc quotidiennement leurs informations critiques en danger.

« Acronis s’inquiète de voir qu’en 2010, les entreprises, dans toute l’Europe, ne sauvegardent toujours pas leurs données et pire encore, qu’elles ne sont pas en mesure d’effectuer correctement une restauration », a déclaré David Junca, Directeur Général d’Acronis pour l’Europe du Sud. « Dans un environnement professionnel qui aujourd’hui ne laisse pas de place aux interruptions, il est surprenant qu’un si grand nombre d’entreprises n’effectuent pas régulièrement des sauvegardes. La sauvegarde et la restauration ne sont pas des processus complexes, ce sont des opérations très simples que les entreprises peuvent réaliser pour éviter les coûts d’une panne système. »

Pour télécharger les résultats complets de l’enquête, accédez à l’adresse suivante : http://www.acronis.fr/resource/tech.... Cette enquête a été menée par Acronis et le cabinet Vanson Bourne auprès de 600 PME et moyennes entreprises (250 à 1 000 employés). Les personnes interrogées étaient responsables des services informatiques.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants