Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

62% des entreprises du secteur de la santé négligent les données personnelles

juin 2021 par Sylvain Staub, CEO de Data Legal Drive

Le Règlement Général de Protection des Données Personnelles a fêté ses 3 ans. Ce dernier avait initialement vocation à protéger les données personnelles des individus. La CNIL n’a de cesse de sanctionner les entreprises faisant l’impasse sur cette obligation, ce qui vient naturellement bafouer la confiance des Français auprès des entreprises qui archivent ces données qui valent de l’or d’un point de vue commercial...voire mercantile.

De fait, constat accablant : seuls 38% des professionnels de la santé ont réalisé leur registre des traitement de données personnelles. Un chiffre inquiétant dans un secteur où les données sont de plus en plus nombreuses et dites sensibles, notamment dans ce contexte inédit.

Dans son nouveau baromètre, la legaltech Data Legal Drive, qui accompagne les entreprises dans leur mise en conformité RGPD dénonce le secteur de la santé, plus que jamais à la traîne. Les données de santé sont des données à caractère personnel particulières car considérées comme sensibles. Elles font à ce titre l’objet d’une protection particulière par les textes (règlement européen sur la protection des données personnelles, loi Informatique et Libertés, code de la santé publique, etc.) afin de garantir le respect de la vie privée des personnes.

Comment accompagner les entreprises et institutions du secteur ? C’est pour échanger autour de ces enjeux et solutions que je vous propose de vous entretenir avec Sylvain Staub, CEO de Data Legal drive et notamment pour revenir sur les angles suivants :

• L’anonymisation des données
• Les données collectées par les géants de la tech
• Les traqueurs et le pistage massif
• Les collectes frauduleuses de données
• Les bons élèves du RGPD




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants