Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

61% des européens redoutent une recrudescence de la fraude financière, selon Unisys

avril 2009 par Unisys Security Index

Alors que la situation économique mondiale continue d’être source d’instabilité et de préoccupation concernant leurs emplois et leur bien-être financier, nombre de consommateurs européens estiment que la crise les expose en outre davantage à la fraude. Les résultats de la quatrième enquête Unisys Security Index révèlent que près de deux tiers (61%) d’entre eux se jugent plus menacés par des vols d’identité et d’autres formes apparentées de criminalité telles que la fraude à la carte de crédit, un quart pensant même que la crise accentue considérablement ce risque.

En Espagne, 83% des consommateurs redoutent une recrudescence de la fraude financière, tout comme 72% des Britanniques. En Allemagne et en Belgique, plus de la moitié des consommateurs, respectivement 56% et 63%, craignent la criminalité dans le domaine financier. A l’inverse, cependant, à peine un tiers des Néerlandais voient un lien entre la crise et une recrudescence de la fraude, ce qui indique une plus grande capacité de résilience dans ce pays.

Réalisée en mars 2009, l’enquête Unisys Security Index est une étude internationale semestrielle qui sonde les opinions de plus de 8500 personnes dans neuf pays à travers le monde[1]. Le tout dernier indice qui en résulte s’établit à 127 en Europe contre 122 en septembre 2008, reflétant une augmentation modérée des inquiétudes globales en matière de sécurité[2].

L’indice confirme un recul de la confiance des consommateurs dans le domaine de la sécurité financière, avec une hausse de dix points, de 132 à 142, au cours des six derniers mois. Cet aspect vient en tête des préoccupations en Europe, tandis que la sécurité sur Internet se classe au dernier rang (118).

« Notre quatrième enquête Security Index montre que la crise économique n’a clairement pas seulement un impact sur le sentiment des consommateurs à propos de leur sécurité financière, mais aussi sur leur crainte de se voir escroqués par des fraudes à la carte de crédit et des vols d’identité », commente Dino Gelmetti d’Unisys Global Industries pour l’Europe continentale. « Toutefois, si les consommateurs européens voient dans la crise un risque d’intensification de la fraude financière, ils réfrènent leurs inquiétudes générales face à cette crise. Qu’il s’agisse d’une impression ou de la réalité, les consommateurs, les entreprises et les pouvoirs publics doivent tous prendre des précautions accrues dans les domaines du vol d’identité et de la fraude financière, et il convient d’axer les priorités sur la prise en compte du sentiment des consommateurs en la matière. »

Principaux résultats de l’enquête :

L’Europe de la diversité

L’enquête Unisys Security Index fournit un panorama de la confiance des consommateurs européens en matière de sécurité. Les résultats de cette quatrième édition révèlent une légère accentuation des inquiétudes dans chacun des quatre domaines étudiés, à savoir la sécurité financière, nationale, Internet et personnelle, une tendance qui reflète l’incertitude générale.

La confiance en matière de sécurité varie sensiblement entre les cinq pays européens faisant l’objet de l’enquête. L’Allemagne demeure la nation la plus craintive avec un indice global de 169, en hausse de neuf points par rapport à septembre 2008. De même, les craintes ont augmenté en Espagne, l’indice passant de 138 à 151 en l’espace de six mois. C’est dans le domaine de la sécurité sur Internet que les Espagnols expriment le surcroît de préoccupation le plus marqué, l’indice progressant de 22 points pour atteindre 113.

Les consommateurs britanniques se montrent les plus confiants dans les domaines de la sécurité Internet et nationale, en dépit d’un recul au cours des six derniers mois. Globalement, avec un indice de 135, ceux-ci ne paraissent que modérément préoccupés par la sécurité.

C’est cependant en Belgique et aux Pays-Bas que les consommateurs sont les plus confiants. L’indice belge demeure stable à 96, la seule augmentation s’observant dans le domaine de la sécurité financière (114 contre 110 en septembre 2008). L’indice global néerlandais a en fait baissé d’un point, à 86, la confiance en matière de sécurité personnelle et nationale ayant progressé au cours des six derniers mois.

Les craintes d’ordre financier continuent de prédominer en Europe

Les indices dans le domaine de la sécurité financière s’échelonnent de 99 aux Pays-Bas à 177 en Allemagne, mais cet aspect vient en tête des préoccupations dans tous les pays. Trois consommateurs sur cinq font état de sérieuses inquiétudes quant au risque que des tiers utilisent leurs coordonnées de carte bancaire sans leur consentement. En outre, les consommateurs allemands ou espagnols font apparaître les uns comme les autres un accroissement de 10% de leurs craintes de ne pouvoir honorer leurs obligations financières, par rapport au dernier indice publié il y a six mois, ce qui traduit clairement l’impact grandissant de la crise sur l’état d’esprit des consommateurs.

Les Européens sont partagés en matière de sécurité personnelle

La sécurité personnelle vient au second rang des préoccupations des consommateurs européens, avec un indice de 128, en hausse de 4 points comparé à septembre 2008. Un peu plus de la moitié d’entre eux s’inquiète de voir des tiers faire un mauvais usage de leurs informations personnelles mais, là encore, les avis varient d’un pays à l’autre. Aux Pays-Bas et en Belgique, moins de la moitié des consommateurs y voient un sérieux sujet d’inquiétude, tandis qu’en Espagne, au Royaume-Uni et en Allemagne, cet aspect préoccupe la majorité de la population (respectivement, 60%, 65% et 81%).

Résilience dans le domaine de la sécurité nationale

L’indice relatif à la sécurité nationale augmente légèrement, de 118 à 120, mais, comme lors des enquêtes précédentes, les consommateurs européens continuent de faire preuve d’une certaine résilience dans ce domaine. Les craintes sont les plus fortes en Espagne, où 58% des personnes consultées y voient un sujet de préoccupation, ce qui peut s’expliquer par l’activité persistante de groupes terroristes tels que l’ETA.

Sécurité sur Internet

Bien que la sécurité sur Internet soit le domaine suscitant le moins d’inquiétude, l’indice global (118) est en hausse de 7 points par rapport à la dernière enquête de septembre 2008. Jusque-là, les craintes en matière de sécurité sur Internet n’avaient cessé de régresser. Ce regain de préoccupation pourrait s’expliquer par le nombre croissant de cyberconsommateurs, particulièrement en ces temps de crise mondiale.


[1] L’indice est calculé sur une échelle de 0 à 300 en fonction du niveau de préoccupation (0 = aucune, 300 = maximum).

[2] Moyenne d’après les résultats globaux des deux enquêtes Security Index en Allemagne, en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne et au Royaume-Uni




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants