Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

60% des entreprises européennes n’ont mis en place aucune stratégie de mobilité à long terme, selon une étude PAC

septembre 2013 par AirWatch et Pierre Audoin Consultants

Selon une étude récente de Pierre Audoin Consultants (PAC), la demande concernant les solutions de gestion de la mobilité d’entreprise (EMM) connaîtra une hausse colossale dans les prochains mois. Dans le cadre de cette étude, plus de 320 responsables de la mobilité et des TIC ont été interviewés en Allemagne, en France, en Suisse et au Royaume-Uni. L’étude a été réalisée grâce au soutien d’AirWatch qui a joué le rôle de « Sponsor Premium ».

Malgré des enjeux de plus en plus importants, 60% des entreprises européennes n’ont mis en place aucune stratégie de mobilité à long terme ! Elles prennent les décisions concernant l’utilisation de terminaux et applications mobiles de façon ad hoc et en fonction du besoin immédiat.

A l’heure actuelle, seulement 25% des entreprises ont mis en place une solution EMM, et uniquement 15% des entreprises ont dès lors intégré des solutions adaptées en matière de sécurité des données mobiles.

Une grande majorité des entreprises a, d’ores et déjà, identifié ce retard. « Une augmentation importante à deux chiffres des projets de budget pour les solutions EMM serait prévue à court terme. Dans ce contexte, beaucoup d’entreprises se montrent ouvertes à des solutions Cloud, un concept judicieux dans le cadre du développement accéléré de la mobilité ». Selon M. Stiehler, les consultants en informatique profiteront également de cette tendance : « Dans les prochains mois leur clientèle devrait doubler. ».

La gestion et la sécurité des données mobiles constituent une priorité majeure dans les projets d’investissement des entreprises. M.Stiehler signale, en outre, une autre tendance : « La gestion de la mobilité (Mobility Management), y compris la gestion des droits, accès, licences, versions et contenus longtemps négligée, doit être intégrée désormais dans une gestion informatique globale. ». Environ 40% des entreprises indiquent avoir besoin d’agir dès maintenant dans ce domaine.

Ian Evans, Directeur Général de la zone EMEA chez AirWatch, commente : « Les terminaux et applications mobiles deviennent incontournables dans le quotidien professionnel. Les entreprises doivent s’assurer que cette mobilité est maîtrisée et que leurs données sont protégées grâce à une sécurité de bout-en-bout. Comme le souligne cette étude, si la sensibilisation aux questions liées à la sécurité mobile est en hausse, de nombreuses entreprises sont encore à rattraper leur retard afin de tirer pleinement parti de la mobilité. ».

Alors qu’en Allemagne on aime établir des réglementations, les entreprises françaises misent, quant à elles, sur le « laissez-faire. ». Les entreprises françaises semblent à la traîne dans quasiment tous les domaines de cette étude. Aussi intéressées que les autres par le développement d’applications et de services mobiles, elles semblent attacher moins d’importance que leurs homologues d’autres pays de l’UE aux challenges et opportunités liées au management des solutions mobiles, commente Olivier Rafal, Principal Consultant chez PAC.

Selon M. Andreas Stiehler, Analyste principal chez PAC et Analyste en chef de l’étude : « Il n’est pas étonnant que, dans ce contexte, seule la moitié des responsables TIC considèrent leurs entreprises comme étant suffisamment équipées pour faire face aux défis de la mobilité. Les concepts de Bring Your Own Device“ (BYOD) et Bring Your Own Application“ sont souvent tolérés de façon passive, notamment en France. »

Les responsables TIC sont principalement préoccupés par la diversité croissante des terminaux et des applications mobiles. Une entreprise utilise actuellement en moyenne 2,4 systèmes d’exploitation différents. Il ressort de l’étude que cela est notamment dû à une augmentation de l’utilisation professionnelle des terminaux personnels. « La majorité des entreprises accepte pourtant le concept du BYOD de manière plutôt passive, et très peu d’entreprises essaient de profiter de cette tendance de façon anticipée. » ajoute M. Stiehler. Les résultats montrent, cependant, que le BYOD augmente incontestablement la productivité et la motivation des employés.

L’étude complète peut être téléchargée gratuitement en cliquant sur le lien suivant : http://bit.ly/PAC_MC_MxM_FR_2013




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants