Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

5G, visibilité et sécurité pour assurer l’ultra connectivité

mars 2018 par Pascal Beurel, Directeur Technique Europe du Sud, chez Gigamon

La 5G a récemment fait l’objet de nombreuses annonces, notamment à l’occasion du Mobile World Congress à Barcelone. Cette technologie, homologuée en décembre dernier par l’organisme de coopération international 3GPP (3rd Generation Partnership Project) en charge de la supervision des développements des technologies réseau, devrait voir le jour en 2019 et se généraliser en 2020. Des tests sont déjà en cours, comme lors des JO d’hiver à Pyeongchang durant lesquels les spectateurs ont pu expérimenter cette nouvelle génération d’internet mobile. Annoncée avec un débit décuplé, une vitesse nettement supérieure, et une latence très basse par rapport à la 4G, la 5G va ouvrir de nouvelles perspectives, pour les particuliers, mais aussi, et surtout, pour les professionnels.

Selon Pascal Beurel, Directeur Technique Europe du Sud, chez Gigamon, si l’avenir de la connectivité est prometteur, les opérateurs vont devoir repenser la gestion de leurs réseaux, pour soutenir le rythme de croissance effréné du trafic, et offrir une expérience utilisateur de qualité :

« Avec l’explosion des objets connectés, qui devraient s’élever à 20,4 milliards en 2020 selon Gartner, la généralisation du cloud, la mobilité, plus largement la digitalisation des entreprises et l’émergence de l’industrie 4.0, les besoins en matière de performance et d’expérience utilisateur sont exponentiels. Si la 5G entend répondre à ces problématiques, les opérateurs vont être obligés de revoir leur approche et surtout, l’architecture de leurs réseaux.

Pour tirer le meilleur parti de cette technologie, la mise en place d’outils de visibilité va très vite s’imposer. En ayant la possibilité de voir l’ensemble des flux, des données en mouvements et des équipements, les opérateurs seront capables de détecter tout incident ou phénomène inhabituel dès qu’il se produira, tels qu’un goulot d’étranglement, des pertes de paquets, ou des pics de demande en bande passante. Ils pourront alors résoudre de façon très réactive, voire proactive, les problèmes de réseau et d’applications avant que ceux-ci n’impactent les utilisateurs finaux. Un enjeu majeur pour les organisations, sur un marché aussi concurrentiel que celui des télécoms. A l’aide de solutions de monitoring avancées, les opérateurs auront par ailleurs la capacité de répartir, filtrer ou agréger le trafic de manière intelligente, depuis n’importe quel point de l’infrastructure vers les bons équipements, et donc d’augmenter la disponibilité et la fiabilité de leurs réseaux haut débit.

Au-delà de la visibilité, gage de performance, la sécurité est un facteur incontournable pour donner à ce réseau de nouvelle génération toutes les chances de tenir ses promesses. Dans un contexte de cybermenaces croissantes et omniprésentes, il serait en effet difficilement concevable que les opérateurs ignorent cette problématique. Pourtant, de nombreux outils de sécurité et de monitoring sont littéralement dépassés lorsqu’ils sont implémentés dans des environnements réseau très haut débit. De fait, à l’aube de la 5G, une nouvelle approche est nécessaire, avec l’adoption d’une architecture de sécurité et de visibilité intégrée et automatisée. Il est en effet nécessaire de déployer des outils d’analyse performants, capables d’identifier précisément des menaces de cybersécurité avancées et de les bloquer en tout point du réseau. Parce qu’on ne peut pas sécuriser ce qu’on ne voit pas, seule une visibilité permanente de l’ensemble de la surface d’attaque permettra de lutter efficacement contre les cybermenaces, même les plus sophistiquées.

Grâce à ses capacités techniques, la 5G permettra de supporter le développement et l’activité de nombreux secteurs et industries. Pour que l’avenir de la connectivité ne soit pas prometteur uniquement sur le papier, les opérateurs doivent se préparer dès maintenant et envisager d’investir dans les bons outils, pour comprendre ce qui se passe sur leurs réseaux et détecter le moindre incident technique ou problème de sécurité dès qu’il se produit. Il s’agit du moyen le plus sûr de garantir un haut niveau de performance et de cybersécurité, et ainsi une expérience utilisateur de qualité, sans recourir à des changements aussi massifs que coûteux. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants