Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

49 % des Français pensent que se connecter à des réseaux Wi-Fi publics est sûr, alors que les hackers les piratent facilement

juin 2016 par Marc Jacob

Selon la dernière étude sur les risques des connexions Wi-Fi, près de la moitié des Français permettent aux hackers d’accéder à leurs données privées en se connectant à des réseaux Wi-Fi publics sans protection, et en communiquant leurs coordonnées bancaires ou leurs identifiants email.

Cette étude, réalisée auprès de 9 000 personnes dans 9 pays, dont la France, montre notamment que la confusion entourant la sécurité des réseaux WiFi publics peut rendre vulnérables de nombreuses personnes. Ainsi, 43 % des Français ne font pas la différence entre un réseau Wi-Fi sécurisé ou non et placent la connectivité avant la protection de leurs données personnelles.

Norton WiFi Privacy, une nouvelle application pour sécuriser sa connexion à un réseau Wi-Fi public, disponible sur les app stores iTunes et Google Play.

« Nous savons que de nombreuses personnes pensent qu’en utilisant un mot de passe pour accéder à une connexion Wi-Fi, leurs informations seront sécurisées, mais ce n’est pas nécessairement le cas », a déclaré Fran Rosch, vice-président de la division Norton chez Symantec. « Norton WiFi Privacy aide à protéger les informations, telles que les mots de passe et les numéros de carte de crédit et refuse l’accès aux hackers qui peuvent espionner sur le même réseau ».

L’application Norton WiFi Privacy est disponible sur Android et sur les plates-formes iOS. L’abonnement annuel au service coûte 29,99 € et comprend la protection d’un appareil mobile et une assistance 24h/24, 7j/7 intégrée à l’application. Elle sera de plus bientôt disponible sur PC, sur Mac et d’autres terminaux.

L’étude sur les risques des connexions Wi-Fi confirme les enjeux

L’étude que vient de publier Norton sur les risques des connexions Wi-Fi, révèle que les habitudes en ligne permettent aux hackers d’accéder librement aux données sensibles telles que les informations bancaires ou les mots de passe des réseaux sociaux.

La confusion sur la sécurité des réseaux Wi-Fi publics fait également de nous des proies faciles. Norton a révélé que 49 % des particuliers pensent que l’utilisation d’un réseau Wi-Fi public est sûre, partant du principe que tous les réseaux Wi-Fi disponibles dans les lieux publics tels que les aéroports, les hôtels et les cafés ont une sécurité intégrée. Ce n’est pas le cas. En se connectant à un réseau non sécurisé, vous permettez aux hackers de dérober des informations qui transitent sur Internet, les vendre sur le dark web ou même d’utiliser ces informations pour vider vos comptes bancaires.

Certaines applications populaires trouvées sur les terminaux Android manquent également de sécurité. Rien qu’en France, 25 % des applications Android les plus populaires transmettent des données sensibles sans le chiffrement nécessaire pour les protéger. Pour lutter contre ce problème, Norton WiFi Privacy utilise une technologie de chiffrement sophistiquée et brouille les informations pour vous aider à protéger vos informations et votre identité en ligne.

Le grand public a peu conscience des risques

• Près d’un Français sur deux (49 %) croit que ses informations personnelles sont en sécurité lorsqu’il utilise une connexion Wi-Fi.
• 61 % des Français se sont connectés à leurs comptes emails et 49% à leurs comptes de réseaux sociaux en utilisant des réseaux Wi-Fi non sécurisés, compromettant les informations d’identification de leurs e-mails personnels et professionnels.
• Plus d‘un Français sur cinq (22 %) a accédé à des informations financières ou bancaires par le biais d’un réseau Wi-Fi public.
• 21 % des Français n’a aucune idée du meilleur moyen de protéger sa connexion à un réseau Wi-Fi public

Une fois que les personnes ont pris conscience du risque, l’enquête a révélé que leurs principales préoccupations touchaient :
• Un accès non autorisé à des informations financières et le vol de leurs données personnelles (91 %), une infection par des logiciels malveillants (89 %), un accès à mes emails ou à mes photos et vidéos personnelles (82 %).
• 88 % des personnes interrogées craignent plus qu’un hacker ne vole leurs données bancaires suite à un paiement de facture en ligne, que la revente d’identifiants (74 %) et l’accès à leurs comptes de réseaux sociaux (66 %). Méthodologie du rapport Norton sur les risques liés aux réseaux Wi-Fi Le rapport Norton sur les risques liés aux réseaux Wi-Fi est une étude en ligne effectuée sur 9 135 personnes âgées de 18 ans et plus, menée dans 9 pays, commandée par Norton by Symantec et réalisée par le cabinet de recherche Edelman Intelligence. La marge d’erreur pour l’échantillon total est de +/- 1,03 %. L’échantillon français reflète les données de 1 013 individus âgés de 18 ans et plus qui utilisent une connexion Wi-Fi. Les données ont été recueillies du 17 au 31 mai 2016 par Edelman Intelligence.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants