Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

43% des entreprises ont déjà subi des problèmes de sécurité avec leur fournisseur Cloud, selon une étude Trend Micro

juin 2011 par Trend Micro

De très nombreuses entreprises éprouvent de réelles craintes lorsqu’elles migrent vers le Cloud Computing, et non sans raison : une étude sur la sécurité Cloud menée par Trend Micro révèle que près de la moitié des décideurs IT[1] (43%) a rencontré un problème de sécurité avec son fournisseur de services Cloud au cours des 12 derniers mois.

Réalisée auprès de 1 200 décideurs informatiques dans le monde (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Inde, Canada et Japon), l’enquête révèle les craintes et préoccupations des entreprises vis-à-vis du Cloud. Elle souligne que les entreprises évoluent vers le Cloud à grands pas et qu’elles initient de très nombreux nouveaux projets de déploiements. Parmi les entreprises interrogées, 10% disposent d’un environnement Cloud en production et 50% sont en phase pilote ou de déploiement d’applications Cloud.

Si le Cloud Computing a le vent en poupe dans de nombreux pays, la confusion perdure au sein de certaines entreprises, pour lesquelles le Cloud est encore une notion totalement étrangère. Par ailleurs, 93% des personnes interrogées ont déclaré étudier actuellement un service fourni en mode Cloud, mais 7% indiquent n’avoir aucun projet dans ce domaine.

« Nous estimons qu’il y a aura environ 5 fois plus d’applications Web en ligne dans les années à venir. Pour autant, 43% des utilisateurs Cloud actuels ont subi un incident de sécurité l’année dernière. Par ailleurs, certaines personnes utilisant des services Cloud sans le savoir, les services en question ne sont pas toujours sécurisés de manière spécifique. Les fournisseurs de service Cloud restent encore nombreux à se contenter d’une sécurité générique, ce qui laisse penser que la sécurité des environnements Cloud est davantage une option qu’un impératif », explique Dave Asprey, Vice-président en charge de la sécurité Cloud chez Trend Micro.

Les performances et la disponibilité aussi importantes que la sécurité

Alors que la sécurité reste un frein majeur à l’adoption du Cloud, les entreprises s’intéressent également aux performances et à la disponibilité de ces services, une préoccupation toute aussi épineuse que le sujet de la sécurité. Selon l’enquête, les principaux freins à l’adoption de services de Cloud Computing se hiérarchisent comme suit : sécurité des infrastructures Cloud et de données (50 %), suivi de la performance et de la disponibilité des services Cloud (48 %).

« La sécurité a été, historiquement, un frein à l’adoption du Cloud Computing. Aujourd’hui, les performances et la disponibilité ont une influence tout aussi importante sur les décisions. Mais à vrai dire, tout est lié : une sécurité déficiente entraîne des indisponibilités et des performances médiocres », poursuit Dave Asprey.

Les données non chiffrées sont vulnérables dans le Cloud

Les entreprises font appel au chiffrement pour sécuriser les données confidentielles dans le Cloud. 85% des personnes interrogées[2] déclarent en effet chiffrer leurs données hébergées dans le Cloud. Et avant de passer au Cloud, plus de la moitié des répondants affirme privilégier un fournisseur de services Cloud intègrant le chiffrement dans son offre. Pour autant, la plupart des techniques de gestion des clés de chiffrement reste vulnérable à ce jour.


Méthodologie de l’enquête

1 200 professionnels de l’informatique ont été interrogés sur le Cloud Computing sur les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, le Canada, l’Inde et le Japon (200 individus par pays). Ces professionnels évoluent au sein d’entreprises de plus de 500 collaborateurs et sont des décideurs en matière de services Cloud, de virtualisation de parcs serveur et de virtualisation des postes de travail.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants