Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

2 ans de RGPD : Constat Check Point

mai 2020 par Check Point

Au cours des deux dernières années, de nombreux changements ont dû être apportés par les entreprises afin de se conformer au Règlement général sur la protection des données (RGPD), approuvé par l’Union européenne pour réglementer le traitement des données à caractère personnel. Toutefois, une étude réalisée par Check Point® Software Technologies Ltd. (NASDAQ : CHKP), un des principaux fournisseurs spécialisés dans la cybersécurité au niveau mondial, montre que les entreprises espagnoles ont encore beaucoup de travail à faire : seulement 52% se sont pleinement adaptées au RGPD, soit 8% de moins que la moyenne européenne.

La principale préoccupation des entreprises est de se conformer aux exigences techniques, pour lesquelles Check Point signale les principaux obstacles qui les empêchent de respecter la réglementation et les solutions pour optimiser leurs mesures de sécurité :

1. Mesures de sécurité standard : dans de nombreux cas, les choses les plus simples sont les plus difficiles à mettre en œuvre, c’est du moins ce qui ressort de l’étude de Check Point, qui précise que 45% des entreprises n’ont pas mis en œuvre des mesures de sécurité standard. Compte tenu de ces données, il est important de préciser que pour garantir la confidentialité des informations, la première chose à faire est de disposer d’un bon système de sécurité qui assure la protection des données.

2. Mise en oeuvre et accès à des systèmes de contrôle cryptés : malgré le fait que l’article 32 du RGPD oblige les entreprises à crypter toutes les données qu’elles stockent, les rapports de Check Point indiquent qu’un peu plus de la moitié (53%) ont adopté ce type de solution technologique. Que ce soit par des moyens physiques, comme les clés USB, ou électroniques, comme le cryptage logiciel, la réalité montre la nécessité de ce type de mesures de sécurité pour éviter les fuites de données à la suite d’une erreur humaine ou en raison de la perte ou du vol de dispositifs contenant des informations sensibles non protégées.

3. Adopter des solutions de prévention des pertes de données : une stratégie optimale de cyber sécurité doit avoir une approche proactive basée sur la prévention des menaces et des risques. En ce qui concerne les données, 49 % des entreprises espagnoles ont mis en œuvre des solutions de prévention des pertes. Il est à noter que le RGPD exige des sauvegardes régulières sur un second support différent de celui utilisé pour le travail quotidien.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants