Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

bitdefender : 11,6 % des PC ayant une solution de sécurité sont infectés

août 2013 par Bitdefender

Il y a 3 ans, Bitdefender lançait Quickscan, un scanner antivirus qui s’exécute directement depuis le navigateur Web et qui scanne les zones critiques du système pour détecter les malwares en cours d’exécution. Quickscan est conçu pour fonctionner avec toute autre solution de sécurité installée sur le PC et se lance en un seul clic.

Après analyse des données recueillies par son scanner antivirus QuickScan, Bitdefender révèle qu’en moyenne 11.6 % des ordinateurs scannés à l’initiative de leurs utilisateurs (soit plus de 1 PC sur 10), sont infectés par une ou plusieurs familles de malwares alors que leurs utilisateurs pensent être complètement protégés par leur solution de sécurité actuelle.

Cette analyse, réalisée entre février et mai 2013, montre également que les ordinateurs infectés fonctionnent sous des systèmes d’exploitation différents, allant des versions de Windows qui ne sont plus prises en charge (comme Windows 2000, arrivé en fin de vie en juillet 2010), au dernier système d’exploitation Windows 8. Le nombre d’infections identifiées par système d’exploitation Windows est proportionnel à la pénétration du marché de chaque version de Windows. Selon OpSwat, Windows 7 domine le marché des systèmes d’exploitation (53,8% de l’ensemble des versions Windows), suivi par Windows XP (36,2%) et Windows Vista (8,1%).

Parmi les ordinateurs analysés par Bitdefender sur la période donnée :

12,87 % des PC sous Windows XP étaient infectés,
11,47 % des PC sous Windows 7 étaient infectés,
9,28 % des PC sous Windows 2000 étaient infectés,
4,59% des PC sous Windows 8 étaient infectés.

Les données recueillies par QuickScan montrent aussi que le plus grand nombre d’ordinateurs infectés se trouvaient :

en Inde (taux d’infection de 14,48%),
en Roumanie (11,55%),
en France (7,47%),
aux États-Unis (5,43%).

Ces statistiques reflètent uniquement les infections des ordinateurs ayant déjà une solution de sécurité, que celle-ci soit gratuite ou payante.

En moins de 10 ans, les malwares sont passés de quelques échantillons à plus de 145 millions de menaces connues avec un taux de croissance d’environ 40 000 nouveaux échantillons par jour. Cela exerce une pression énorme sur les éditeurs d’antivirus et augmente potentiellement les risques d’infection, en particulier lorsque l’antivirus en local n’est pas régulièrement mis à jour, ne dispose pas de technologies proactives avancées ou lorsque le système d’exploitation n’est pas complètement mis à jour pour faire face aux exploits de type « zero-day ». De plus, contrairement aux menaces persistantes, la plupart des malwares sont utilisés de façon opportuniste par les cybers-escrocs. Ces derniers implantent en effet des malwares de façon discrète sur les ordinateurs et demeurent tapis jusqu’à ce qu’ils aient la possibilité de rentabiliser leur intrusion.

Quand il s’agit de sécurité, spécialement avant une transaction bancaire ou un achat en ligne, rien n’est plus important que d’être protégé par une solution antivirus la plus performante possible en détection. Malheureusement, ce n’est pas ce que cette analyse révèle. Un deuxième « avis » donné par Bitdefender Quickscan peut par conséquent, épargner beaucoup d’ennuis aux internautes, et ça ne coûte rien.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants