Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

YesWeHack ouvre de nouveaux bureaux à Rennes

janvier 2018 par Emmanuelle Lamandé

Le spécialiste du Bug Bounty YesWeHack poursuit son expansion avec l’ouverture de nouveaux bureaux à Rennes, au sein de la pépinière numérique à Cesson-Sévigné.

Lors de sa création en 2013, l’objectif de YesWeHack était notamment de faciliter le recrutement dans le domaine de la sécurité informatique au travers d’un portail d’offres d’emplois et de services dédié. Ce site d’emploi spécialisé met depuis en relation bon nombre de recruteurs et chefs d’entreprises avec les spécialistes de la sécurité informatique au sein d’un espace sécurisé. 334 offres d’emploi ont été publiées en 2017.

« La société s’est ensuite structurée en 2015 autour du lancement de BountyFactory.io, la première plateforme européenne de Bug Bounty », explique Guillaume Vassault-Houlière, CEO de YesWeHack. Le principe du Bug Bounty est simple : il s’agit de rechercher des bugs de sécurité sur un périmètre défini au préalable et d’être rémunéré sous forme de « primes » en fonction de la criticité du bug trouvé. Lors de son inscription sur la plateforme BountyFactory.io, chaque entreprise ou initiateur de programme définit au préalable le périmètre qu’il souhaite tester, la récompense allouée et le caractère public ou privé du programme. De leurs côtés, les chercheurs en sécurité peuvent par ce biais valoriser leurs compétences en toute légalité.

Depuis le lancement de BountyFactory.io, ce sont plus de 3 000 vulnérabilités qui ont été remontées, dont plus de 2 000 en 2017. Parmi elles, ce sont notamment les bugs liés à une mauvaise configuration sécurité et les failles XSS qui sont les plus récurrents. Plus de 3 700 experts en cybersécurité, présents dans 74 pays à travers le monde, participent aujourd’hui à cette communauté BountyFactory.io. Un nombre qui ne cesse de croître, puisque la plateforme recense entre 150 et 200 nouveaux inscrits chaque mois. Plus de 1 000 récompenses ont également été reversées en 2017, autour d’une valeur moyenne de 328 euros.

Depuis sa création, YesWeHack n’a donc cessé de croître et continue son développement pour mieux promouvoir son expertise et le savoir-faire de sa communauté d’experts en cybersécurité. Le groupe se renforce aujourd’hui avec de nouveaux locaux en Bretagne, deuxième région « cybersec » après l’Ile-de France. Cette nouvelle antenne facilitera notamment la coopération et l’échange entre les décideurs et porteurs de projets bretons et l’équipe YesWeHack, portée dans cette région par Romain Lecoeuvre (CTO), Laurent Jouannic (Business Development) et Nicolas Diaz (Communication). Ce point d’ancrage en terre bretonne vient également compléter le maillage territorial du groupe qui dispose déjà de collaborateurs en Normandie, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes.

A l’occasion de l’inauguration de ces nouveaux locaux, Éric Bothorel, Député des Côtes-d’Armor, est d’ailleurs venu saluer l’effort breton en matière de cyber, mais aussi YesWeHack pour la manière dont il fédère les acteurs du Bug Bounty en France et au-delà.

YesWeHack est, en outre, membre de la French Tech et de la CyberTaskForce, et s’est vu décerner le Prix Coup de cœur du jury lors du FIC 2017, dans le cadre du Prix de la PME innovante. L’équipe sera d’ailleurs présente à Lille du 23 au 24 janvier pour la 10ème édition du Forum International de la Cybersécurité.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants