Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Vigil@nce - OpenSSL : déni de service via DTLS Recursion

juin 2014 par Vigil@nce

Ce bulletin a été rédigé par Vigil@nce : http://vigilance.fr/offre

SYNTHÈSE DE LA VULNÉRABILITÉ

Un attaquant, situé sur un serveur DTLS, peut employer un handshake illicite, afin de mener un déni de service dans les applications clients basées sur OpenSSL.

- Produits concernés : ArubaOS, ProxyAV, ProxySG, Cisco ASR, Cisco ACE, ASA, AsyncOS, Cisco Catalyst, CiscoWorks, Cisco Content SMA, Cisco ESA, IOS, IOS XE, IOS XR, Cisco IP Communicator, Cisco IPS, IronPort Email, IronPort Encryption, IronPort Management, IronPort Web, Cisco Nexus, NX-OS, Cisco Prime, Secure ACS, Cisco CUCM, Cisco Unified CCX, Cisco IP Phone, Cisco Wireless IP Phone, Cisco Unity, Cisco WSA, Debian, BIG-IP Appliance, Fedora, FortiAnalyzer, FortiAnalyzer Virtual Appliance, FortiClient, FortiManager, FortiManager Virtual Appliance, FreeBSD, HP-UX, AIX, JUNOS, Junos Pulse, Juniper Network Connect, Juniper UAC, MBS, MES, McAfee Web Gateway, NetBSD, OpenBSD, OpenSSL, openSUSE, RHEL, Slackware, stunnel, SUSE Linux Enterprise Desktop, SLES, Ubuntu
- Gravité : 2/4
- Date création : 05/06/2014

DESCRIPTION DE LA VULNÉRABILITÉ

Le produit OpenSSL implémente DTLS, qui utilise un handshake.

Cependant, un handshake spécial produit une récursivité infinie dans le client OpenSSL.

Un attaquant, situé sur un serveur DTLS, peut donc employer un handshake illicite, afin de mener un déni de service dans les applications clients basées sur OpenSSL.

ACCÈS AU BULLETIN VIGIL@NCE COMPLET

http://vigilance.fr/vulnerabilite/O...




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants