Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Une étude publiée par Dell et Intel® révèle les habitudes des petites entreprises européennes en matière de Virtualisation des Serveurs, du Stockage, et des Postes de Travail

septembre 2012 par Dell et Intel

Une étude commanditée par Dell et Intel® révèle les tendances et habitudes concernant la mise en place de la virtualisation des serveurs au sein des petites entreprises européennes, avec 41% des entreprises interrogées utilisant actuellement cette technologie. Les résultats de l’étude révèlent des différences majeures concernant l’adoption et les habitudes au sein des pays européens, et entre les entreprises de moins de 25 employés et celles de 25 à 100 employés. De manière générale, les entreprises perçoivent les avantages liés à la virtualisation des serveurs comme étant plus importants que les obstacles à sa mise en œuvre.

Les principaux résultats de l’étude se résument ainsi :

La mise en place de la virtualisation des serveurs varie selon la taille de l’entreprise et le pays en question

· L’adoption de la virtualisation des serveurs est plus élevée dans les entreprises de 25 à 100 employés (54%), alors que seulement 15% des entreprises de moins de 25 employés utilisent cette technologie.

· Le Royaume-Uni et le Benelux sont les fers de lance en matière de virtualisation des serveurs, avec 41 et 43% respectivement des entreprises interrogées utilisant cette technologie, alors que seulement 24% des entreprises suisses ont mis en place la virtualisation des serveurs, un chiffre largement en-dessous de la moyenne européenne.

Les petites entreprises de plus grande taille perçoivent plus d’avantages que d’obstacles à l’adoption de la virtualisation des serveurs, en comparaison avec les entreprises de moins de 25 employés.

· Les trois avantages les plus importants pour les petites entreprises de 25 à 100 employés sont « une sauvegarde et une restauration des informations plus rapides et moins onéreuses » (59%) ; « un coût total de possession réduit » (56%) ; et « une maintenance simplifiée sans impact sur la capacité de calcul » (54%).

· Ces avantages sont également les trois premiers cités par les entreprises de moins de 25 employés. Cependant un pourcentage plus faible de ces entreprises les considère comme des avantages significatifs (respectivement 58%, 46% et 44%).

Les entreprises de moins de 25 employés ont une compréhension de la virtualisation des serveurs et de ses avantages plus faible que leurs homologues de 25 à 100 employés.

· Les entreprises de moins de 25 employés tendent à percevoir de manière moins favorable les avantages de la virtualisation des serveurs, par rapport aux entreprises de 25 à 100 employés. En outre, elles perçoivent les obstacles à l’adoption de la virtualisation comme étant plus importants. 36% des entreprises qui n’utilisent pas la virtualisation des serveurs indiquent ne pas avoir conscience des avantages de celle-ci, contre 25% des entreprises de 25 à 100 employés.

· Le premier obstacle à la mise en place de cette technologie est l’impression que l’entreprise “pourrait être trop petite pour bénéficier des économies d’échelle” (56%), suivi par « la nécessité d’un investissement supplémentaire dans une technologie de sauvegarde améliorée » (51%).

La région du Benelux démontre la meilleure compréhension de la virtualisation des serveurs.

· La région du Benelux comprend le nombre le plus faible d’entreprises interrogées n’ayant aucune connaissance des avantages que procure la virtualisation des serveurs (26%), mais aussi la plus forte proportion d’entreprises n’ayant pas l’intention de déployer cette technologie (48%).

· De plus, la région du Benelux perçoit de manière moins négative les obstacles potentiels au déploiement de la virtualisation, en comparaison avec les autres pays européens interrogés.

· Le Royaume-Uni affiche le plus fort pourcentage d’entreprises interrogées indiquant avoir l’intention de déployer cette technologie (33%), tout en affichant le deuxième pourcentage le plus élevé d’entreprises n’ayant aucune connaissance des avantages de la virtualisation (33%), derrière la Suisse (34%).

La virtualisation du stockage et des postes de travail suivent la même tendance générale.

· Les entreprises de plus grande taille perçoivent la virtualisation des serveurs comme étant davantage favorable, comparées à leurs homologues de plus petite taille.

· La virtualisation des postes de travail est classée comme étant la technologie de virtualisation la moins favorable, malgré le fait qu’elle soit la plus avantageuse pour les petites entreprises avec une force de travail mobile.

Ces conclusions représentent les opinions de 1 150 décisionnaires d’entreprises de 100 employés ou moins basées en France, en Belgique, en Allemagne, aux Pays Bas, en Suisse et au Royaume Uni. Cette étude a été réalisée par l’organisme de recherche indépendant Vanson Bourne.

L’étude complète est disponible sur le Dell Small Business Solutions Center, un portail en ligne permettant aux clients d’apprendre à gérer leurs besoins informatiques et donnant accès à plus d’information concernant les serveurs Dell fonctionnant avec la technologie Intel, ainsi que les solutions de stockage Dell. Les visiteurs ont aussi accès à des livres blancs et autres ressources délivrant des conseils et des informations concernant la virtualisation des serveurs.

“Il y a une différence notable entre le taux d’adoption de la virtualisation des serveurs, qui varie en fonction de la taille de l’entreprise. Cependant, les résultats indiquent que les entreprises des deux groupes perçoivent les bénéfices de la virtualisation des serveurs comme étant plus importants que les obstacles à sa mise en œuvre » explique Aongus Hegarty, Président EMEA de Dell. « Les entreprises sont de plus en plus dépendantes de la technologie, et conscientes des innovations et des avantages que peut apporter la virtualisation des serveurs. Nous sommes donc persuadés de voir se développer prochainement cette technologie, permettant ainsi aux entreprises d’améliorer leurs infrastructures et d’accroitre leur efficacité. »




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants