Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Transformation rapide, données intelligentes et connectivité stratégique : les prévisions de NETSCOUT pour 2018

décembre 2017 par Daniel CROWE, Area Vice President France, Benelux

Alors qu’« avancer plus vite » est cité par plus d’un tiers des professionnels de l’informatique comme le principal objectif à atteindre en 2018 et que 99 % des décideurs du secteur IT et du monde des affaires constatent une accélération du changement dans l’univers connecté actuel, il ne fait aucun doute que la vitesse est désormais intrinsèquement liée au succès commercial.

Pour les sociétés cherchant à rivaliser avec leurs concurrents dans le cadre de l’économie numérique, ce sont les clients qui imposent une telle cadence de transformation. Et pour suivre le rythme, il faut conjuguer mise à disposition rapide des nouvelles versions des logiciels, agilité via les services dans le Cloud et automatisation.

La vitesse devient un objectif prioritaire

L’année prochaine, selon nos prévisions, les entreprises mettront davantage l’accent sur l’accélération du développement et du déploiement des applications tout en préservant la qualité et en réduisant les coûts. Dans cette optique, elles seront de plus en plus nombreuses à envisager de transférer des applications vers le Cloud et de fournir des services via des data centers virtualisés.

Toutefois, même si elles ont hâte d’opérer leur transformation digitale, les entreprises doivent prendre le temps de vérifier que la virtualisation crée réellement de la valeur. Pour en évaluer au mieux l’efficacité, elles doivent impérativement surveiller en permanence leur infrastructure dans son ensemble pour fournir une vue à 360 degrés des services qu’elles proposent, ce qui leur permettra d’identifier rapidement les problèmes présents ou à venir.

Des réseaux efficaces seront essentiels

La transformation digitale va également dynamiser l’Internet des objets (IoT), et le nombre d’objets connectés devrait atteindre 23,14 milliards d’unités en 2018. L’année prochaine, l’IoT devrait continuer d’influer sur tous les aspects de l’économie numérique et générer d’énormes avantages dans un large éventail de secteurs, de l’agriculture à l’automobile. Avec de plus en plus de technologies IoT au cœur des applications critiques comme le suivi des catastrophes et la surveillance militaire, la garantie de service fera l’objet d’une attention toute particulière.

Une de ces applications critiques sera lancée en avril prochain ; il s’agit d’eCall, l’initiative pionnière de l’Union européenne qui impose d’équiper toutes les voitures neuves d’une technologie capable d’appeler les services d’urgence, en cas d’accident grave, et de communiquer des données sur le lieu de l’accident, si aucun des passagers n’est en mesure de le faire. Cette technologie, qui devrait sauver des centaines de vies chaque année et accélérer les secours aux blessés, met en évidence les avantages potentiels des services IoT et montre combien il importe d’assurer ces services critiques sans la moindre faille.

Avec l’explosion du nombre d’objets connectés et des cas d’utilisation associés, les entreprises seront soumises à une pression croissante pour maintenir la connectivité et la communication entre une myriade d’appareils et d’infrastructures. En 2018, la garantie de services IoT deviendra par conséquent un facteur clé de réussite.

Le gouvernement britannique a récemment alloué des financements supplémentaires au développement de la technologie 5G. Les applications et les services IoT pourraient profiter largement du recours à cette technologie dans le cadre de la mise en place d’une connectivité D2D (Device-to-Device) véritablement universelle, fiable, évolutive et efficace entre des appareils mobiles voisins dans des cas d’utilisation variés : communications entre véhicules, sécurité publique, transfert de données mobiles, capteurs déployés dans une ville intelligente, etc. Toutefois, pour que la 5G soit vraiment une réussite, les entreprises et les pouvoirs publics devront savoir comment assurer la disponibilité, la fiabilité, la réactivité et la sécurité de la fourniture des services sur leurs réseaux.

Les données environnementales occuperont le premier plan

Le volume des données générées à l’échelle mondiale devant être multiplié par 50 au moins entre 2010 et 2020, selon les prévisions, l’intérêt se concentrera de plus en plus sur le mode de stockage des données. Collecter de gros volumes de données brutes de journaux issues de multiples applications et composantes d’infrastructure et les envoyer vers un emplacement central en vue de leur stockage et de leur traitement, par exemple, accroît le volume et le coût du stockage et des communications sur le réseau étendu (WAN). En outre, la forte hausse de la demande de données a des conséquences sur l’environnement ; d’ici 2020, notre écosystème digital absorbera 12 % de la consommation d’énergie mondiale et celle-ci devrait augmenter de 7 % par an jusqu’en 2030. Ces coûts élevés et les pertes d’efficacité associées étant susceptibles de compromettre les avantages du big data, il est à prévoir qu’un nombre croissant d’entreprises adopteront une démarche de collecte et de traitement des données plus intelligente, ce qui réduira les coûts du stockage, des communications et des matières premières, ainsi que les frais d’électricité, et marquera un premier pas vers un avenir fondé sur des données plus vertes.

Des données plus intelligentes

En utilisant les données intelligentes, ce qui permet d’extraire de manière distribuée et près de la source les caractéristiques essentielles des flux de trafic qui traversent l’infrastructure de services et de les compresser pour produire des métadonnées, les entreprises sont assurées de ne stocker que les informations qui recèlent une valeur réelle. Celles-ci peuvent ensuite être utilisées pour produire des observations pertinentes et exploitables, aidant ainsi les organisations à se démarquer de leurs concurrents tout en favorisant l’efficacité, grâce à une compression rapide des données qui permettra de diviser le volume de stockage par dix, voire plus.

Les données intelligentes alimentent déjà toute une gamme de services, d’opérations et d’analyses métier dans divers secteurs d’activité comme l’automobile, l’industrie et la santé, et nous prévoyons une augmentation spectaculaire du recours à ces données en 2018. La prolifération des capteurs IoT, des appareils mobiles et des services digitaux engendre une profusion de données. En étant capables de les convertir en informations pertinentes et exploitables, les entreprises auront toutes les chances de prospérer en 2018 et dans les années qui suivront.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants