Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Thierry Rouquet, Sentryo : Les RSSI vont voir s’étendre leur responsabilité aux réseaux industriels et aux Objets communicants

septembre 2016 par Marc Jacob

Après avoir gagné l’an dernier le Prix de l’Innovation des Assises de la Sécurité, Sentryo sera présent pour montrer la dernière version de sa plateforme de surveillance des réseaux industriels ICS CyberVision. Cette plateforme permet de monter une sorte de SOC pour les réseaux industriel. Thierry Rouquet, Président de Sentryo estime que les RSSI vont voir leur responsabilité s’étendre à la fois aux réseaux industriels et demain aux objets communicants.

Global Security Mag : Qu’allez-vous présenter à l’occasion des Assises de la Sécurité ?

Thierry Rouquet : Nous présentons la dernière version de notre plateforme de surveillance des réseaux industriels ICS CyberVision avec en particulier :
- La nouvelle sonde Sensor7 qui intègre une diode optique permettant une isolation hardware entre le réseau industriel critique et le système de surveillance.
- La nouvelle interface qui permet la surveillance de dizaines de sites et de milliers de composants sur le ré seau industriel
- Le support des environnements DCS (Distributed Control System) que l’on trouve dans les industries de procédé continu (pétrole, chimie..)
- L’intégration d’ICS CyberVision dans une infrastructure SOC IT existante.

GS Mag : Quelle va être le thème de votre conférence cette année ?

Thierry Rouquet : Notre conférence aura pour thème : « Construisez votre Cyber Control Room (ou SOC réseau industriel) avec ICS CyberVision »

GS Mag : Comment va évoluer votre offre pour 2017 ?

Thierry Rouquet : Nous étendrons encore la capacité de notre plateforme à supporter de nouveaux écosystèmes industriels (protocoles) dans le monde des réseaux électrique ou du bâtiment intelligent par exemple.
Nous tirerons partie dans la plateforme ICS CyberVision des premiers résultats du projet de R&D que nous menons en partenariat avec un grand industriel et qui vise à mettre au point des algorithmes de machine learning pour permettre la mise au point de véritable « gabarit » de comportement métier. L’objectif étant d’améliorer considérablement les capacités de détection et d’éliminer les risques de fausses alertes.

GS Mag : Quelle sera votre stratégie commerciale pour 2015/2016 ?

Thierry Rouquet : Nous souhaitons développer notre réseau de partenaires intégrateurs et opérateurs de SOC. Nous allons aussi consolider les relations avec les grands clients Français et les aider dans la mise en place de la LPM. Enfin, nous allons accentuer l’effort de développement en Allemagne et en Europe

GS Mag : Quel est votre message aux RSSI ?

Thierry Rouquet : Votre responsabilité s’étend aujourd’hui au monde des réseaux industriels (OT) et s’étendra demain à celui de l’IOT.
La plateforme ICS CyberVision vous permet d’étendre aux réseaux industriels puis à l4internet des objets industriel les capacités de surveillance que vous avez mis au point sur les réseaux IT en plaçant les automaticiens au centre du dispositif. Mais il faut commencer sans tarder car la numérisation de l’outil industriel est en marche (Industry 4.0) et les directions générales veulent absolument en tirer les bénéfices.


Articles connexes:


Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants