Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Symantec : les décideurs IT marocains conscients des enjeux de la sécurité et de la gestion des données informatiques

juillet 2009 par Symantec

Symantec Corp. présente les résultats de son enquête réalisée lors de ses Technology Days de Casablanca, les 16 et 17 juin derniers, auprès des décideurs IT présents. L’étude montre une certaine maturité des comportements et des équipements de sécurité informatique, ainsi que des attentes, tant en termes d’informations que d’investissements, sur la gestion des données.

Premier constat de l’étude : l’équipement en matière de sécurité informatique est de plus en plus mature face aux nouvelles menaces venant d’Internet. L’ensemble des répondants met en avant une conjugaison de plusieurs solutions de protection. La plus répandue est également la plus évidente : 91% d’entre eux ont installé un antivirus, mais cette solution se trouve installée en parallèle d’un parefeu pour 65% ou encore d’un filtre d’email. « Cette multiplicité des équipements répond au nombre croissant de menaces venant de l’Internet ; encore faut-il les mettre à jour très régulièrement », explique Laurent Heslault, Directeur Technique EMEA de Symantec. « 90% des menaces de sécurité proviennent en effet du Web, et rien que l’an passé, nous en avons détecté 1.6 millions de nouvelles menaces ». Cette problématique de sécurité est d’autant plus prévalante que 45% des décideurs IT interrogés ont reconnu avoir subi une attaque contre les données de leur entreprise pendant les 12 derniers mois, qui a conduit pour un tiers à une inactivité du système, mais également, dans certains cas, à une perte de données voire de confiance de la part des clients de l’entreprise.

Suite à ses attaques, 43% des entreprises touchées n’ont pas mis en place une politique de reprise d’activité, alors même que le coût d’une période d’inactivité est estimé à 295.000 € (plus de 3.3 millions de dirhams) dans la zone EMEA, selon le 5ème baromètre Symantec sur les reprises après incident, le Disaster Recovery Report. « Les politiques de reprise d’activité sont un point crucial qui va de pair avec la politique de sécurité », continue Laurent Heslault, « Le Maroc est dans la même lignée que les autres pays de la zone EMEA et nous devrions voir dans les années qui viennent une progression de ce pourcentage avec une plus forte implication des CTOs ».

Autre résultat intéressant de l’enquête : 95% des décideurs IT interrogés ont l’intention d’optimiser, et/ou d’accroitre leurs capacités de stockage. « Ces résultats montrent à la fois un besoin d’investissements en stockage, révélant une progression et une maturité de l’équipement informatique, mais également un fort besoin d’information », explique Vincent Videlaine, Global Strategic Partner Sales Director EMEA. « Il n’est pas toujours nécessaire en effet d’accroître indéfiniment ses capacités de stockage, mais plutôt d’apprendre à mieux les gérer, ce qui génère des économies à la fois en termes d’investissement et d’opérations ».




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants