Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Symantec : Yes, they can, les spammeurs incontrôlables…

février 2009 par Symantec

Le constat est sans surprise, le nombre de spams continue de progresser sur Internet, à un rythme quelque peu alarmant. Ainsi, le rapport de Symantec sur le spam de Février 2009 souligne que ces derniers représentent jusqu’à 79% des emails échangés sur la toile ces derniers jours. Alors qu’après la fermeture de McColo, jusqu’ici responsable de près de la moitié des spams dénombrés sur la Toile, tout le monde s’attendait à une interruption de spams, il n’en est rien. Les spammeurs – toujours aussi présents et créatifs – ne perdent pas de temps pour identifier les tendances et les sujets les plus populaires du moment et continuent d’inonder le net de spams en surfant sur des sujets toujours plus surprenants !

En premier lieu, l’engouement de la population chinoise pour les jeux d’argent n’est pas passé inaperçue pour les spammeurs. Puisque la ville de Macao est le dernier eldorado chinois où les paris sont autorisés, les spammeurs ont profité de cette tendance pour offrir aux joueurs irréductibles la possibilité de parier en ligne de chez eux, avec tout le confort que cela implique. Leurs messages frauduleux, qui restent sensiblement les mêmes que les précédentes arnaques observées, invitent les joueurs à télécharger des logiciels et à se créer des comptes personnels afin de gagner de l’argent cash ou des points bonus.

Néanmoins, les dernières tendances du spam ne se limitent pas à ça… Le jour de la Saint Valentin – tout comme celui de l’investiture de Barack Obama – fait aussi le bonheur des spammeurs. Avec la Saint Valentin, les cybercriminels s’intéressent directement à l’intimité des internautes et leur proposent des messages très évocateurs : « Misez sur la durée : le plus beau des cadeaux de Saint Valentin ! » ou « Dévoilez votre ‘amour’ à l’occasion de la Saint Valentin ! ».

Dans un autre tout genre, il était prévisible que les spammeurs n’allaient pas laisser passer l’intérêt mondial généré par l’investiture de Barack Obama. Ainsi, il semble que les sujets politiques proposés dans les objets des spams sont efficaces pour attirer un grand nombre d’internautes. Des titres évocateurs tels que « Flash info : plus de président pour les USA ! » ou « Obama jette l’éponge… quel avenir pour notre pays ? » ont notamment circulés sur le net au cours de la période observée…




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants