Rechercher
Contactez-nous Suivez-nous sur Twitter En francais English Language
 

De la Théorie à la pratique











Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Newsletter FR

Newsletter EN

Vulnérabilités

Se désabonner

Stormshield lance en avant-première sa solution de chiffrement dans le cloud

février 2016 par Marc Jacob

A l’occasion de la conférence RSA 2016, Stormshield présentera en avant-première, Stormshield Data Security for Cloud & Mobility : sa solution de chiffrement de données dans le cloud.

Stormshield Data Security for Cloud & Mobility permet aux entreprises et organisations d’utiliser les applications collaboratives Cloud, telles que Microsoft Office365 ou Dropbox, tout en gardant le contrôle sur la confidentialité des données ainsi externalisées. De façon très simple et quel que soit le type de terminal utilisé (Windows, iOS, Android, ...), les collaborateurs peuvent collaborer avec des utilisateurs internes et externes en partageant des informations chiffrées sur ces applications. La protection ainsi mise en place est totalement indépendante des plateformes cloud utilisées.

Stormshield présentera son approche "Multi-layer Collaborative Security », modèle holistique basé sur une collaboration active entre les moteurs de sécurité des différentes solutions. Ce concept matérialise le futur de la défense en profondeur des systèmes d’information et apporte une protection de nouvelle génération contre des menaces de plus en plus sophistiquées qui contournent aisément les technologies de sécurité traditionnelles.

Cette édition sera également l’occasion de découvrir la technologie « clean and pass » de Stormshield Network Security qui facilite l’expérience utilisateur grâce au retrait à la volée des scripts malveillants contenus dans le code des sites web sans en bloquer l’accès.

Enfin, les visiteurs pourront assister à des présentations de Stormshield Endpoint Security et sa technologie proactive d’analyse comportementale, dédiée à la protection des postes et serveurs contre les menaces 0-day ou les ransomwares.




Voir les articles précédents

    

Voir les articles suivants